Guinée : Alpha Condé chassé de la tête du pays

0

Il a été renversé hier dimanche 05 septembre 2021, par le Lieutenant Colonel Mamady Doumbouya après 10 ans de règne.  

Le destin de la Guinée est entre les mains du Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD). Le CNRD est piloté par Commandant des Forces Spéciales, Mamady Doumbouya. Ce dernier a pris une série de mesures après la chute d’Alpha Condé. Les institutions nationales sont dissoutes. Un couvre-feu est en vigueur. Les frontières sont fermées. Les Préfets et les Sous-préfets sont priés de passer leurs charges aux responsables militaires fidèles au CNRD. Le Comité National du Rassemblement et du Développement accuse le Président Alpha Condé de personnification du pouvoir.

Selon la Constitution de 2010, Condé ne devait prétendre pas à un troisième mandat présidentiel. Sur la base d’un referendum dont les résultats prêtent à confusion, le leader du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) à briser le verrou constitutionnel sur la limitation des mandats présidentiels. Arrivé au sommet de l’Etat guinéen pour instaurer la démocratie, Alpha Condé s’est accroché au pouvoir au mépris de la promesse faite aux Guinéens. « Je ne modifierai jamais la Constitution. Ce serait trahir ce pourquoi, je me suis battu. » L’Union Africaine et la Communauté Internationale ont condamné le renversement d’Alpha Condé par la force. D’autres voix s’élèvent plutôt pour saluer l’acte de Mamady Doumbouya. Ibrahim Sorel Keita s’en donne à cœur joie. Le Président du Collectif pour le Changement regrette le fait que le Président se soit embourbé dans la dictature.

Sorel Keita espère que les nouveaux maîtres de la République de Guinée, vont instaurer l’Etat de droit.  Des sources proches d’Alpha Condé, affirment que la relation entre Mamady Doumbouya et le président déchu a pris du plomb dans l’aile depuis le mois de mai dernier. Les Etats-Unis d’Amérique ont organisé une rencontre à l’intention des responsables sécuritaires. A ladite rencontre, on a enregistré la présence de Mamady Doumbouya du Colonel Assimi Goïta qui à l’époque n’était pas encore aux affaires au Mali.  Après la réunion sécuritaire, Goïta a arraché le pouvoir dans son pays. Des langues ont demandé à Alpha Condé de faire attention. Elles ont même prescrit l’arrestation du Commandant des Forces Spéciales. Le Lieutenant Colonel Mamady Doumbouya a préféré terrasser Condé, au lieu de terminer sa course dans ses griffes.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here