Tchad : Les avoirs d’Habré doivent être saisis

0

C’est l’avis de Rick Brody, l’avocat des victimes de l’ancien président qui intervenait sur BBC Afrique ce 26 août 2021.

Le juriste américain affirme que la mort d’Hissène Habré ne marque pas la fin du dossier, concernant les indemnisations de ses victimes. Rick Brody demande à l’Union Africaine de mettre sur pied un fonds. Ce fonds devra servir à indemniser les personnes ayant connu les atrocités du régime d’Hissène Habré. Pour réaliser ce projet, Brody suggère que les avoirs d’Habré soient saisis partout dans le monde. A ces avoirs, il va falloir ajouter les contributions du gouvernement tchadien  et des âmes de bonne volonté.

Rick Brody s’est investi du vivant d’Hissène Habré, pour faire payer à ce dernier ses crimes contre l’humanité. La condamnation d’Habré pour de graves crimes internationaux, a été l’aboutissement d’une campagne de plusieurs décennies menée par les victimes. Hissène Habré a été reconnu coupable de torture, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, et notamment d’avoir lui-même violé une femme, par les Chambres Africaines Extraordinaires et condamné à la réclusion à perpétuité le 30 mai 2016.

Le procès de Hissène Habré, qui a régné au Tchad de 1982 à 1990, a commencé le 20 juillet 2015. Habré, qui n’avait jamais reconnu l’autorité des Chambres, avait gardé le silence tout au long du procès. Le procès de l’ancien dirigeant tchadien souligne aussi l’importance de la compétence universelle. Ce principe de droit international permet à des tribunaux nationaux de juger des crimes les plus graves même lorsqu’ils ont été commis à l’étranger, par un étranger, et contre des victimes étrangères.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here