Cameroun : Le SIALY 2021 étale le savoir-faire camerounais

0

Le Ministre de l’Industrie des Mines et du Développement Technologique (MINMIDT) Gabriel Dodo Ndoké a conduit la cérémonie d’ouverture, du Salon International de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire de Yaoundé (SIALY) le 07 Juillet 2021 à Yaoundé.

Placé sous le thème : «Agriculture et agroalimentaire : enjeux et défis du libre échange africain», le SIALY 2021 s’est déroulé du 05 au 11 juillet 2021. Il a été un grand rendez-vous pour les producteurs camerounais. Le MINMIDT, porteur de ce projet d’envergure, Dr. Catherine Abena Ondoa Ministre de la Femme et de la Famille ainsi que les personnalités venues d’horizons divers ont apprécié à sa juste valeur le motoculteur à manche d’une puissance de 13 chevaux. C’est une invention d’Oscar Tessofo de JMTA Agricultura.

A la suite de ce coup d’éclat, la non moins célèbre machine à décortiquer le concombre a retenu l’attention du public.  Elle facilite les opérations associées à l’extraction à froid de l’huile de « pistache ». Ce produit est commercialisée sous la marque locale « Ngon » et prêt à séduire les consommateurs les plus exigeants. il convient de préciser que pour favoriser l’éclosion du gros potentiel agroalimentaire qui fait frémir et rêver des  milliers de visiteurs du SIALY, le Cameroun et les Etats africains  devraient délier les cordons de la bourse  à travers des financements institutionnels, les crédits bancaires avec à la clé des mesures incitatives encourageant les agriculteurs à travailler main dans la main au sein des coopératives.

Dans cette perspective, la formation des entrepreneurs agricoles capables d’innover malgré les écueils est une planche du salut qu’offre ce salon.  Le SIALY est une vitrine pour les produits locaux compétitifs « bio » à haute valeur ajoutée, capables de tutoyer la concurrence étrangère. Bibiane Motto Atsama, la promotrice de cette plateforme soutenue par le régisseur Reflex Sarl offre au Cameroun, à la CEMAC et à l’Afrique un foyer d’expression, d’étalage du savoir-faire et de rencontres visant à valoriser davantage les inventions ainsi que les innovations.

Le succès agropastoral qu’espère le continent à l’horizon 2035 dépend de la l’agriculture de « seconde génération » donc un des piliers est l’industrie agroalimentaire, responsable de la transformation des « fruits de la terre » en produits finis ou semi-finis ; des performances  promues par le SIALY où les Camerounais, Béninois et d’autres étrangers ont exposé des produits exclusifs recherchés. « Si le Sialy n’avait pas existé, il aurait bien fallu le créer ! ».Cette réaction est celle d’un visiteur émerveillé au terme des tours dans les différents stands, où les inventions et les innovations se disputent la vedette.

Le SIALY prépare les Camerounais depuis plus d’une décennie,  à la perspective de création d’une Zone de Libre Echange Continentale (ZLECAf). La ZLECAf présente de nombreux avantages, à condition que la fiabilité de son socle agricole et agro industriel soit invulnérable. La réussite de cette opération passe par la formation des entrepreneurs agricoles, l’accompagnement des projets sur le long terme par l’Etat et les Banques, la création des plantations industrielles, la diversification de la coopération internationale susceptible de  favoriser le transfert de technologies, etc.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here