Tchad : Le Conseil Militaire peut compter sur l’Union Africaine

0

Mahamat Idriss Deby a encore reçu une délégation de l’institution, le 08 juillet 2021 à Ndjamena.

Au terme des échanges, le chef de délégation à savoir Bankolé Adéoyé a renouvelé le soutien de l’UA au processus de transition. C’est la seconde visite du Commissaire aux Affaires Politiques à la Paix et à la Sécurité en terre tchadienne, depuis que le Conseil Militaire de Transition (CMT) a pris la direction du pays. A la tête d’une délégation forte de 16 membres, l’Ambassadeur Bankolé Adéoyé était l’hôte du CMT le 25 avril dernier. L’Union Africaine est prête à accompagner la transition jusqu’au bout.

L’UA est une organisation continentale à laquelle ont adhéré les 55 Etats membres qui composent les pays du continent africain. Elle a été officiellement fondée en 2002 pour prendre le relais de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA, 1963-1999). En mai 1963, 32 Chefs des Etats africains qui avaient accédé à l’indépendance s’étaient rencontrés à Addis Abeba, en Ethiopie à l’effet de signer la Charte portant création de la première institution continentale africaine formée au lendemain des indépendances, l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

L’OUA était la manifestation de la vision panafricaine d’une Afrique unie, libre et en pleine possession de sa propre destinée et cela a été consacré solennellement dans la Charte de l’OUA. Une charte dans laquelle les pères fondateurs avaient reconnu que la liberté, l’égalité, la justice et la dignité étaient les objectifs essentiels en vue de la réalisation des aspirations légitimes des peuples africains.

Et qu’il était nécessaire de promouvoir la compréhension entre les peuples africains et améliorer, la coopération entre les Etats africains en réponse aux aspirations des Africains pour la solidarité et la fraternité, dans une unité plus grande allant au-delà des différences ethniques et nationales différences. La philosophie directrice était celle d’un panafricanisme centrée sur le socialisme africain et faisant la promotion de l’unité africaine, les pratiques et caractéristiques communales des communautés africaines, et une campagne en vue de faire siens la culture et l’héritage commun de l’Afrique.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here