Centrafrique : L’ONU confirme les exactions des Russes

0

Selon le rapport en circulation depuis hier lundi 28 janvier 2021, ils se sont joints aux militaires centrafricains pour commettre des violations.

Le rapport des experts chargés du contrôle de l’embargo sur les armes imposé est accablant. On est passé finalement des soupçons aux accusations. Les personnes incriminées sont des instructeurs agissant pour le compte de Wagner. Ce groupe est proche de Vladimir Poutine. Plusieurs incidents ont mis aux prises les Casques Bleus de la MINUSCA et les mercenaires au cours des derniers mois.

On relève la mise en joue de responsables onusiens, les pillages, les fouilles de véhicules, la destruction d’un drone de l’ONU etc. Tous ces facteurs alimentent les tensions au sein du Conseil de Sécurité. La Russie est membre permanent du Conseil. Mais on constate que des cadres du Ministère de la Défense exploitent et mettent en danger les Casques Bleus. Ce comportement est vivement condamné par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Les instructeurs sont présents en Centrafrique en vertu d’un accord bilatéral avec la Russie. Ils sont pour la plupart d’anciens militaires russes. Les Syriens et Libyens, leur prêtent main forte sur le terrain. Au 18 avril 2021, l’Etat russe déclarait 532 instructeurs actifs en RCA. D’autres sources avancent des chiffres situés entre 800 et 2100. De l’avis d’un expert, le régime de Faustin Archange Touadera est sous la coupole de Wagner.Ces révélations mettent Moscou dans une situation embarrassante.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here