Burkina Faso : Le vaccin R21/Matrix-M suscite l’espoir

0

Destiné à lutter contre la malaria, le candidat vaccin affiche un taux d’efficacité de 77%.

C’est la première fois qu’un candidat vaccin contre le paludisme a démontre une telle efficacité. Il a été testé lors d’essais en Afrique. Le  R21/Matrix-M marque une avancée majeure dans la lutte contre la fièvre des marais. L’information est tombée le 23 avril 2021. Le R21/Matrix-M a pour développeur, l’Université d’Oxford. Ce vaccin est le premier à atteindre l’objectif d’efficacité de 75%.Cet objectif est fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’Organisation se réjouit de cette prouesse. L’Université d’Oxford et le laboratoire Novavax collaborent dans le cadre de ce projet de vaccin. Le Professeur Adrian Hill, Directeur de l’Institut Jenner à l’Université d’Oxford a dit sa joie dans la revue ‘’The Lancet’’. « Ces nouveaux résultats donnent de grands espoirs dans le potentiel de ce vaccin, » a-t-il déclaré. Selon un essai de phase II mené en 2019 auprès de 450 enfants âgés de 5 à 17 mois au Burkina Faso, le vaccin R21/Matrix-M a démontré une efficacité de 77% chez ceux ayant reçu une forte dose d’adjuvant, et de 71% pour ceux ayant une dose plus faible. Aucun effet secondaire grave n’a été constaté.

Le recrutement de 4.800 enfants dans quatre pays africains a débuté pour la phase finale des essais cliniques. De l’avis des concepteurs, le vaccin peut être fabriqué à grande échelle et à faible coût. Un partenariat a été conclu avec le Serum Institute en Inde (SII). Cet institut produit déjà le vaccin anti-Covid Oxford/AstraZeneca. Il est en mesure de  fabriquer au moins 200 millions de doses annuelles au cours des prochaines années.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here