Cameroun : Le CIFOR et le MINFOF reboisent la Lékié

0

L’opération qui a été débuté le 23 avril 2021, consiste à planter 100.000 arbres dans les communes d’Evodoula et d’Okola.

Le Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR) s’est engagé à travers son projet GML ‘’Gouvernance des paysages multifonctionnels en Afrique subsaharienne : gestion des compromis entre les impacts sociaux et écologiques’’. Ce programme est soutenu par le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF). Le GML pour objectif de contribuer de manière efficace à la gestion durable des chaînes de valeur du bois-énergie et à l’amélioration des conditions de vie des populations, avec un intérêt particulier accordé à la restauration des paysages dégradés, cette activité vient renforcer la disponibilité des essences à croissance rapide destinées au bois énergie (70%), mais aussi des essences fruitiers comestibles (30%).

De l’avis d’Abdon Awono, Coordonnateur du projet GML au Cameroun, l’objectif n’est pas celui de planter uniquement des arbres, mais davantage de faire grandir les arbres. C’est pour cela les communautés doivent s’approprier l’initiative avec l’appui des communes. Et ce, à travers un système agro forestier. Celui-ci permet de pratiquer l’agriculture sur les sites reboisés. Le projet GML s’inscrit davantage dans la stratégie gouvernementale de développement de plantations forestières et de restauration des paysages dégradés, adoptée en 2019. Salomon Belinga, Chef de Cellule de la Régénération du Reboisement et de la Vulgarisation Sylvicole au MINFOF encourage le CIFOR. Il reste à implémenter le processus d’appropriation dans les communautés locales.

Financé par l’Union Européenne et coordonné par le Centre de Recherche Forestière Internationale, le GML est un projet dont la mise en œuvre va durer quatre ans en Afrique Subsaharienne. Il consiste en la minimisation des insuffisances sur les connaissances, techniques et politiques en avec les impacts globaux du Plan d’action FLEGT d’une part, et d’autre part la gouvernance foncière et forestière, le commerce informel et illégal des produits bois-énergie, la déforestation issue de l’exploitation des produits de base et la gestion durable des paysages, et l’amélioration des conditions de vie des populations.

 

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here