Tchad : Idriss Déby Itno face à la menace rebelle

0

Les combattants du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT) ont fait une incursion le 11 avril 2021, dans la région du Tibesti.

Des colonnes de rebelles du FACT sorties du sud de la Libye, ont affirmé avoir pris contrôle des garnisons de Zouarké et Wour. De l’avis du Général Mahamat Nouri, Idriss Déby a dit lui-même qu’il n’était pas venu au pouvoir par un billet d’Air Afrique. Donc, il faut le faire partir par la force et mettre en place la démocratie. Le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad est bien armé pour chasser le Président Déby. Le FACT est né le 08 avril 2016. C’est un mouvement politico-militaire. Il a pour objectif « la réalisation des aspirations fondamentales du peuple tchadien (…) la concrétisation de l’alternance politique ».

La dépêche de l’AFP datant du 08 avril 2016 indique que cette rébellion est une branche dissidente de l’ex-Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD). Le FACT est mouvement fondé par le Général Mahamat Nouri. Du 03 au 06 février 2019, des avions de Barkhan ont mis l’Union des Forces de la Résistance (UFR) en déroute. L’UFR venue de la Libye, voulait envahir Ndjamena et provoquer la chute du régime d’Idriss. Selon son programme, à la suite du renversement du leader du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), un gouvernement de transition devait voir le jour.

Celui-ci était censé rassembler toutes les forces vives de la République du Tchad. L’Union des Forces de la Résistance était majoritairement composé de combattants zaghawa, le groupe ethnique de Déby. C’est dire que le vers est dans le fruit. L’UFR avait pour chef, Timan Erdimi qui n’est autre que le neveu du Président Idriss Déby. Timan vit au Qatar. Il  avait déjà essayé de renverser son oncle en 2008 d’abord, puis en 2009 après avoir créé l’UFR. Si Déby résiste jusqu’à présent aux multiples assauts des rebelles, c’est grâce à la France.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here