Centrafrique : Bozizé est responsable d’une entreprise criminelle

0

Cette déclaration est de l’envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Mankeur Ndiaye faite lors de son passage sur France 24 à propos de la situation en RCA.

Selon le Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), François Bozizé est responsable d’une entreprise criminelle. En s’engageant dans la rébellion, ce dernier a tout fait pour empêcher la tenue des élections en Centrafrique. Membre de l’ethnie Baya, Bozizé s’est engagé très tôt dans l’Armée Centrafricaine après ses études au collège militaire de Bouar.

Il est devenu par la suite Général de Brigade sous Jean Bedel Bokassa. L’actuel leader de la Convergence Nationale Kwa Na Kwa a géré les troupes de Bangui aux côtés du Général Mayo Mokola. François Bozizé a réprimé les manifestations des lycéens du 15 au 20 janvier 1979. Cette répression s’est soldée par la mort de plusieurs élèves.

Cette page de l’histoire centrafricaine est commémorée par la Journée des Martyrs. Ses activités se déroulent le 18 janvier de chaque année.  Sous le régime d’André Kolingba, Bozizé a soutenu un projet d’insurrection visant la chute de ce dernier. C’était en 1982. A la suite de ce coup de force manqué, François Bozizé et son acolyte Ange Félix Patassé sont allés se réfugier au Togo. En 1993, Bozizé s’est présenté une première fois à la présidentielle sans succès.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here