Tchad : Saleh Kebzabo dresse le bilan de Déby après 30 ans de règne

0

Dans une interview diffusée sur les ondes de Radio France International (RFI) ce 07 avril 2021, l’opposant affirme que son pays est aujourd’hui, un tas de ruines dans tous les domaines.

« Le Président Déby a fait une tournée dans le pays. Partout, il a répété la même chose ! Il a fait des propositions d’il y a cinq ou dix ans ! Il oublie même, parfois, qu’il avait déjà posé les premières pierres et il vient encore en poser d’autres, de la même façon. Donc il faut dire que le parti au pouvoir, le MPS n’a absolument aucun bilan à présenter aux Tchadiens ! Mais aucun ! Aucun bilan depuis trente ans, » affirme Saleh Kebzabo.

A son sens, le Tchad est pris en otage. C’est comme si le pays était en guerre. Les Tchadiens ne respirent pas. Ils ne mangent pas, ils ne se soignent pas, ils ne sont pas éduqués, ils ne sont pas en sécurité. Le Président Déby a réussi à créer une situation d’instabilité interne. « Les conflits intercommunautaires n’ont jamais atteint leur paroxysme, comme c’est le cas aujourd’hui. Tous les jours, les Tchadiens s’entretuent pour des questions entre éleveurs et cultivateurs, qui cachent des conflits communautaires quant au fond. Les conflits communautaires, eux-mêmes, tribus contre tribus, région contre région… On ne vit que cela et de façon ascendante, depuis des années, » lance le natif de Léré.

Pour le Président de l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR), on ne peut donc pas dire que les Tchadiens sont en sécurité. Il y a des milliers de rebelles dans le Sud de la Libye ou au Darfour prêts à envahir le Tchad à la première occasion. Saleh Kebzabo ne voit donc pas comment les Tchadiens peuvent vivre de cette illusion sécuritaire. En fait, quand on creuse un peu, on se rend compte que le Tchad n’est pas un pays si stable que cela.

                                                                                                                        

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here