Cameroun : Le LANACOME est soucieux de la qualité

0

Dr Rose Ngono Mballa a réaffirmé cet engagement au cours du café science du 19 mai 2021 à Yaoundé.

De l’avis de la Directrice Générale du Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise (LANACOME), la prolifération des produits de mauvaise qualité sur le marché représente un danger pour les consommateurs. Le Cameroun est envahi par des produits mauvais. Les médicaments, les cosmétiques, les aliments, les boissons hygiéniques et bien d’autres biens proposés aux populations engendrent des désagréments. « Le contrôle de la qualité est incontournable. Un produit de bonne qualité garantit sa compétitivité et améliore la santé du consommateur. Mais les gens ont du mal à intégrer ces notions. Ce qui les intéressent, c’est l’argent, » déclare Rose Ngono Mballa.

Nombre de fabricants jouent au petit malin. Dès qu’ils ont une certaine notoriété, ils se mettent à piétiner les normes. D’autres soumettent uniquement les produits conformes au contrôle. Après le contrôle, ils injectent des produits de mauvaise qualité dans le circuit de distribution. Le plus souvent, c’est pendant les visites inopinées qu’on constate la supercherie. Le  Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise n’a pas vocation à sanctionner les contrevenants. Ce sont les autorités administratives qui ont le droit de frapper. Les associations de consommateurs jouent un rôle crucial dans la surveillance du marché.

Leurs dénonciations permettent au LANACOME de dénicher tous ceux qui refusent d’améliorer la qualité de leurs produits. Ces derniers temps, le Laboratoire National est très sollicité en raison des mixtures anti Covid mises sur pied par les acteurs de la médecine traditionnelle. Testés au laboratoire, ces produits présentent une multitude d’insuffisances. On ne sait pas scientifiquement comment ils sont concoctés.  « Le problème avec la médecine traditionnelle, c’est qu’elle relève du savoir ancestral. Elle n’est pas codifiée, » précise la Directrice Générale du LANACOME. Elle signale que plusieurs produits issus de la pharmacopée traditionnelle sont de véritables poisons pour les consommateurs.

Beaucoup de patients qui les utilisent, connaissent des problèmes d’intoxication. Des personnes perdent même leur vie après consommation des produits indigènes. Le café science a été organisé par l’Association des Journalistes et Communicateurs Scientifiques du Cameroun. Il avait pour thème : « Les enjeux du contrôle de qualité, des médicaments, des dispositifs médicaux, des cosmétiques, des aliments, des boissons hygiéniques, etc. » Le Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise a été créé le 12 mars 1996. C’est un établissement public à caractère administratif.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here