Cameroun : L’AJC-Santé critique la riposte gouvernementale face au Covid

0

Selon cette association, les autorités peinent à faire respecter leurs propres mesures barrières édictées le 17 mars et le 09 avril 2020.

« La situation est préoccupante, le Coronavirus continue sa progression et fait des ravages, » soutient Joseph Mbeng Mboum, l’AJC-Santé. Cette organisation propose au gouvernement camerounais, de « décentraliser » et « intensifier » le dépistage au sein de la communauté et rendre disponibles les résultats sous 24 heures ; de promouvoir et intégrer les produits à base de médecine traditionnelle ; et d’imposer les mesures barrières. Notamment, des mesures sur la limitation à 50, du nombre des personnes lors des rassemblements, le port obligatoire du masque dans les espaces publics, le lavage des mains au savon et à l’eau coulante, la distanciation sociale…

La vaccination pas une «priorité»

Selon l’ONG AJC-Pro Santé, dans l’ensemble, les Camerounais ne sont pas d’accord pour le vaccin Astra Zeneca. « Les Camerounais préfèrent la médecine traditionnelle. Dans la majorité des cas, nous avons recours au Cameroun à la médecine traditionnelle et au traitement par les plantes, » souligne le Coordonnateur Mbeng Mboum. L’idée d’introduction du vaccin anglais Astra Zeneca dont l’utilisation a entrainé des effets secondaires et la polémique dans de nombreux pays européens et africains est rejetée. Au Cameroun, la polémique ne retombe pas. Le gouvernement attend l’avis du comité scientifique. Il explorerait d’autres pistes en cas de doute persistant sur l’utilisation du vaccin anglais qui s’est révélé dangereux. Après avoir annoncé l’acquisition sous peu de 1,7 million de doses du vaccin anglais, le gouvernement a opéré une volte-face spectaculaire.

« Au moment où les effets secondaires du vaccin Astra Zeneca continuent d’alimenter les débats, je tiens à préciser que j’ai saisi le Conseil Scientifique et le NITAG, pour avis. Il reste attendu que nous n’allons pas utiliser ce vaccin tant qu’il subsiste des doutes sur ses effets, » avait souligné le Ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda. Le Coronavirus continue sa progression. Au 17 mars 2021, le Cameroun totalise officiellement 42.286 cas dont 633 décès. Des associations de la société civile dont le regroupement des journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la Santé AJC-Santé), ont analysé avec «minutie» la situation épidémiologique du Cameroun entre décembre 2020 et mars 2021.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here