Centrafrique : La MINUSCA appuie le processus électoral

0

Ses officiers électoraux étaient présents dans les centres de vote le 14 mars 2021, à l’occasion des élections législatives.

La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), joue son rôle de partenaire du gouvernement centrafricain. La Mission s’assure aussi du respect des droits des électeurs, grâce à un réseau d’officiers des droits de l’homme sillonnant les différents centres de vote à travers le pays. Cyr Bienvenu Takelepou affirme : « Dans les droits de l’homme, il existe ce qu’on appelle les droits civils et politiques. Et dans le cadre des droits politiques, chacun a le droit de participer au processus électoral. C’est dans ce sens que nous sommes passés vérifier si effectivement chacun exerce librement ce droit de vote. »

Le monitoring consiste à voir si les bureaux de vote sont équipés, les membres affectés dans chaque bureau de vote exercent librement leur rôle, les électeurs ont un accès facile aux bureaux de vote, les personnes qui ont besoin d’aide la reçoivent effectivement, la liste électorale est disponible. En un mot, tout ce qui est nécessaire pour le bon déroulement du scrutin. D’après Takelepou, à la fin de l’opération il faut rendre compte dans un rapport à l’intention de la hiérarchie qui l’exploite. « J’ai tenu, comme je l’avais fait le 27 décembre 2020, à faire le tour d’un certain nombre de centres de votes, » a déclaré le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU et Chef de la MINUSCA.

D’après Mankeur Ndiaye, dans tous les centres visités, la moitié des électeurs ont accompli leur droit de vote. Le Chef de la Mission de l’ONU en Centrafrique a précisé que la MINUSCA contribue à la sécurisation des élections. Elle n’en est pas responsable, mais elle y contribue. Il est également important de préciser que la MINUSCA n’organise pas les élections. C’est l’Etat centrafricain qui les organise à travers l’Autorité Nationale des Elections (ANE). La Mission apporte son appui comme le Conseil de Sécurité l’a demandé dans le cadre du mandat contenu dans la résolution 2552 du 12 novembre 2020.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here