Mauritanie : La CAF affiche son unité

0

Une cérémonie inédite réunissant les différents candidats à la Présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF), s’est déroulée au Palais des Congrès de Nouakchott.

En présence du Président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) Gianni Infantino, de plusieurs membres du Conseil de la FIFA et du Comité exécutif de la CAF, ainsi que de plus de 20 présidents d’associations membres africaines, Jacques Anouma, Patrice Motsepe, Augustin Senghor et Ahmed Yahya ont réitéré que ce qui les unissait était beaucoup plus fort que ce qui pouvait potentiellement les diviser. Il a été décidé qu’ils devraient unir leurs forces et former, une équipe sous la direction de Patrice Motsepe en amont des élections présidentielles de la CAF qui sont programmées le 12 mars prochain à Rabat, au Maroc.

La base d’un programme commun inspiré du manifeste initial des quatre candidats est en train de prendre forme et inclura des contributions de toutes les associations membres et parties prenantes africaines au cours d’un processus participatif et inclusif. « Je suis heureux que la FIFA ait pu contribuer, ne serait-ce qu’un peu, à ce moment crucial pour le football sur ce grand continent, » a affirmé le Président Gianni Infantino. Selon le patron de la FIFA, l’accord obtenu par les candidats est un signal fort pour l’Afrique, également pour le monde. L’Afrique est présente et constitue un acteur essentiel pour l’avenir du football mondial.

C’est également le signe de l’unité et de l’engagement d’amener le football africain au plus haut niveau, c’est-à-dire à la place qui est la sienne. Une Afrique unie derrière une vision et un projet concrets sera plus forte. Il existe de formidables défis, mais également d’immenses opportunités. Le continent africain peut compter sur le soutien et les encouragements de la FIFA pour les relever, conformément en particulier aux objectifs de FIFA Forward qui portent sur les investissements d’infrastructure, la bonne gouvernance, le développement et les compétitions.

De l’avis de Patrice Motsepe, le football africain a besoin de sagesse collective, mais également du talent exceptionnel et de la sagesse de chaque président de chaque pays et de chaque association membre. « Si nous travaillons ensemble avec l’expérience, le talent et la passion, le football en Afrique connaîtra une réussite et une croissance qu’il n’a jamais vécues par le passé. Pour cela, il a besoin de nous tous. […]L’Afrique a prouvé à maintes reprises que les joueurs de ce continent ont le talent que Dieu leur a donné. Des footballeurs et des footballeuses, chez les jeunes comme chez les seniors, émergent en permanence, » a souligné le Sud Africain.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here