Centrafrique : Antonio Guterres fustige l’attaque de Bangassou

0

L’embuscade tendue hier mardi 19 janvier 2021, contre les Forces de Maintien de la Paix des Nations Unies a causé la mort de deux Casques bleus.

Les deux Casques bleus originaires du Gabon et du Maroc, en service pour la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), ont été tués par des combattants présumés de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) à Bangassou, dans la préfecture du Mbomou. Le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’aux peuples et aux Gouvernements du Gabon et du Maroc.

Guterres rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre, et appelle les autorités de la République Centrafricaine à enquêter sur ces incidents et à traduire leurs auteurs en justice. Le Secrétaire Général réitère sa profonde préoccupation face à l’escalade de la violence au pays de Faustin Archange Touadera.  Il appelle toutes les parties à cesser immédiatement la violence et à s’engager dans un véritable dialogue pour faire avancer le processus politique.

Antonio Guterres invite la classe politique à préserver les gains acquis mais fragiles, et à satisfaire l’aspiration du peuple centrafricain à une paix durable. Cette année déjà, neuf Casques bleus ont été tués dans des attaques à travers le monde.  Cela démontre une fois de plus l’environnement difficile dans lequel les forces de maintien de la paix des Nations Unies s’acquittent de leur mandat de protection des populations et de soutien aux processus de paix. Des tâches rendues plus complexes suite à la pandémie mondiale.

Malgré les progrès réalisés dans la réduction du nombre de victimes parmi les Casques bleus, les récents incidents montrent que les menaces continuent.  Les efforts collectifs pour garantir la sécurité des Casques bleus, y compris à travers notre engagement dans l’initiative Action pour le maintien de la paix, doivent se poursuivre avec détermination. Le Secrétaire Général rend hommage au service, au sacrifice et à l’altruisme des femmes et des hommes qui servent ou qui ont perdu la vie en servant sous la bannière des Nations Unies dans certains des endroits les plus dangereux du monde.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here