Centrafrique : 1.250.000 euros pour encadrer les victimes des atrocités

0

C’est que révèle Mike Cole, le représentant de la Cour Pénale Internationale (CPI) au pays de Bokassa dans une interview accordée à Corbeaunews.

Selon Cole, le Conseil de Direction du Fonds au Profit des Victimes de la Cour Pénale Internationale avait approuvé un montant total de 1. 250.000 euros. Cet argent est destiné à financer les programmes d’assistance en faveur des victimes des atrocités en République Centrafricaine. Pour l’instant, le Fonds au Profit des Victimes a déjà financé un programme pilote à hauteur de 250.000 euros pour assister les victimes survivantes des violences sexuelles de 2003, les plus vulnérables se trouvent dans la ville de Bangui et ses environs. Ce programme pilote est d’une durée de 12 mois.

En plus de ce programme pilote, le Fonds est en train de finaliser les contrats de financement avec d’autres cinq autres partenaires. C’est dans le but d’implémenter les programmes d’assistance aux victimes de la situation en RCA dans la ville de Bangui, Préfecture d’Ombella M’Poko, Kemo, Ouham et Ouham Pendé. Ces programmes pourront être développés pour une durée de cinq ans selon la disponibilité de financement, les performances des partenaires et l’approbation par le Conseil de Direction. Les programmes d’assistance du Fonds en RCA permettront d’apporter une réponse immédiate aux préjudices victimes en raison de crimes relevant de la compétence de la Cour, au niveau des individus, des familles, et des communautés, indépendamment du processus judiciaire.

Ces programmes d’assistance visent à contribuer à l’amélioration des conditions physiques, l’état psychologique et à l’autonomisation socio-économique des survivants des crimes en RCA. Et ce, grâce à l’amélioration de l’accès aux services sociaux comme les soins médicaux, l’éducation, la psychothérapie et le soutien au développement des activités économiques pour redynamiser les sources des revenus aux ménages des victimes. Les programmes d’assistance du Fonds apportent ainsi une autre forme de justice aux victimes à savoir, la justice réparatrice qui s’inscrit dans la dynamique de la justice transitionnelle.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here