Côte d’Ivoire : Antonio Guterres inquiet à l’approche de la Présidentielle 2020

0

Dans sa communication du 22 octobre 2020, le Secrétaire Général des Nations Unies condamne les violences de Bonoua et Dabou.

Guterres exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes. Le SG des Nations Unies s’inquiète de la situation tendue en Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Le chef de l’Organisation des Nations Unies (ONU) réitère son appel aux leaders politiques et d’opinion. Il souhaite que ceux-ci rejettent les discours haineux et incitations à la violence d’inspiration politico-ethniciste. Antonio Guterres invite tous les acteurs politiques et leurs partisans à s’engager dans un dialogue constructif.

Cela pourra créer un environnement propice à la tenue d’élections inclusives et pacifiques. Le Secrétaire Général renouvelle le soutien des Nations Unies à l’endroit du peuple ivoirien. Il souhaite la consolidation de la démocratie et de la cohésion nationale. Selon la presse, une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées cette semaine à Bonoua, à 60 kilomètres à l’est de la capitale économique, Abidjan. C’était au cours d’une manifestation répondant à l’appel à la désobéissance civile.

Dans le département de Dabou, les manifestations de 21 octobre 2020 auraient dégénéré en affrontements intercommunautaires faisant sept morts. Des images d’altercations violentes montrant des individus armés de machettes circuleraient sur les médias sociaux. Des forces de sécurité supplémentaires auraient été déployées pour maintenir l’ordre. Et le gouvernement de Côte d’Ivoire aurait imposé un couvre-feu nocturne dans tout le département de Dabou, jusqu’au 25 octobre prochain.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here