Soudan : Fatou Bensouda en quête d’une réconciliation durable

0

A cet effet, le Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) a rencontré des hauts responsables du gouvernement.  

A en croire Fatou Bensouda, les victimes du Darfour n’ont que trop attendu que justice leur soit rendue. Par cette visite historique, elle espère marquer une nouvelle ère de coopération entre son Bureau et le Soudan pour que les responsabilités relatives aux atrocités commises soient établies. La CPI a mis en place une cour internationale indépendante et impartiale chargée de juger les atrocités, à savoir les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, le génocide et le crime d’agression.

Le rôle de Procureur est de traduire en justice les responsables de ces atrocités et, ce faisant, leur demander des comptes et empêcher que d’autres crimes ne soient commis. Les réunions que Bensouda a tenues avec les autorités soudanaises ont permis de jeter les bases d’une coopération entre elles et la CPI. « Les échanges libres et constructifs que nous avons tenus en toute franchise sont encourageants. Je me félicite tout particulièrement des promesses de soutien et de coopération que j’ai reçues au cours de cette visite, » a déclaré le procureur de la CPI.

L’enquête de la Cour est en cours au Soudan. Elle se concentre sur les crimes qui auraient été commis par ces cinq suspects entre 2003 et 2004, en 2007 et jusqu’en 2008 en ce qui concerne Al Bashir. En juin dernier, le chef présumé d’une milice, Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman alias Ali Kushayb, a été transféré à la Cour à la suite de sa reddition volontaire. La CPI a encore des mandats d’arrêts en suspens contre MM.Omar Al Bashir, Ahmad Harun, Abdel Raheem Muhammad Hussein et Abdallah Banda Abakaer Nourain.

Ces suspects sont recherchés à propos des atrocités énumérées dans lesdits mandats. Ils doivent tous rendre des comptes à la justice sans plus tarder. Fatou Bensouda se félicite de l’Accord de paix de Juba, officiellement signé le 03 octobre 2020 entre le Conseil Souverain du Soudan et le Front Révolutionnaire du Soudan ainsi que d’autres mouvements, en vue de rendre justice aux victimes des atrocités perpétrées au Darfour et de bâtir une paix durable au Soudan.

 

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here