Cameroun : André Luther Meka dans le viseur de la BAS

0

Le militant RDPC se dit victime d’un complot et soutient qu’il n’a jamais, demandé 26 millions FCFA pour venger Brenda Biya après son expulsion de l’Hôtel Plaza Athénée à Paris.

« Un document fantaisiste et faux circule dans les réseaux sociaux m’attribuant une demande de 26.000.000 FCFA pour la défense de Brenda Biya au cabinet Civil. Je voudrais informer l’opinion publique que je ne reconnais pas ce document qui est écrit dans un registre de langue approximative, la signature qui m’est attribuée n’est pas la mienne, » déclare André Luther Meka dans son post du 19 octobre 2020 sur Facebook.

Meka avoue qu’il est victime d’un complot de la part des ennemis de la famille présidentielle. Il y voit une stratégie de la BAS visant à disperser la chaîne de jeunes solidaires nouée autour de la défense de Brenda Biya. Luther Meka précise que les patriotes sont des volontaires et des bénévoles mobilisés pour la cause nationale et pour Brenda Biya. Le protecteur de la fille du locataire du Palais de l’Unité va saisir la justice.

 « Je porte plainte. En ce jour, je vais rencontrer toutes les autorités sécuritaires de la ville de Douala notamment le gouverneur de la région du littoral, le délégué régional à la sûreté nationale, le co-légion de la gendarmerie du littoral à l’effet de porter plainte contre X pour faux et usage de faux, faux en écriture d’un document portant mon nom et menaces de mort contre ma personne et celle de Brenda Biya, » nous apprend André Luther Meka. L’homme précise que Me Biligha, Me Achu et Me Teguem seront ses avocats.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here