Mozambique : Des milliers d’emplois créés grâce au GNL

0

La première usine contribuerait à une croissance économique durable et à long terme.

Anadarko Petroleum Corporation a confirmé l’année dernière qu’elle construirait une usine de gaz naturel liquéfié (GNL) de 20 milliards de dollars au Mozambique. Deux autres projets de GNL ont été annoncés depuis lors à savoir le projet Coral FLNG de 4,7 milliards de dollars (par ENI et ExxonMobil), et le projet Rovuma LNG de 30 milliards de dollars (par ExxonMobil, ENI et la China National Petroleum Corporation.) Alors que ces deux ont été reportés par la pandémie COVID-19, le projet initial de Mozambique LNG a progressé.

La major pétrolière française Total a acquis le projet et finalisé son financement en juillet, même face aux récentes attaques terroristes dans la province de Cabo Delgado, au nord du Mozambique, où l’usine de GNL de Total sera construite. UK Export Finance (UKEF) est l’une des huit agences de crédit à l’exportation à financer le projet de GNL de Total au Mozambique. Il comprend la construction d’une usine de liquéfaction à deux trains d’une capacité de 12,9 millions de tonnes par an.

L’engagement de 1 milliard de dollars de l’UKEF comprend l’octroi de 300 millions de dollars de prêts à des entreprises britanniques, travaillant sur le projet gazier et la garantie de prêts de banques commerciales d’une valeur maximale de 850 millions de dollars. Le Sous-secrétaire Parlementaire Britannique du Ministère du Commerce international, Graham Stuart, a souligné que le projet GNL de Total pourrait être transformationnel pour le Mozambique et créer 2000 emplois au Royaume-Uni également.

Total estime que son usine générera environ 50 milliards de dollars de revenus pour le gouvernement du Mozambique au cours de ses 25 premières années d’exploitation. Ces revenus seront dirigés vers des infrastructures, des programmes éducatifs et des programmes de diversification économique indispensables. En plus de ces opportunités économiques de grande envergure, le GNL produit à l’usine fournira une énergie abordable pour le Mozambique. Le besoin est urgent.

Aujourd’hui, 29% seulement de la population a accès à l’électricité. Les soins médicaux sont entravés. L’éducation est impactée. Et la croissance économique durable est une montée difficile. Au Mozambique, le GNL sera disponible pour servir de matière première aux usines d’engrais et de pétrochimie. Il peut être exporté par pipeline vers les entreprises voisines.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here