Guinée Equatoriale : Le projet d’unitisation d’Alen retardé jusqu’en 2021

0

Le Ministre Gabriel Mbaga Obiang Lima a balancé l’information au cours d’une discussion bilatérale avec la Chambre Africaine de l’Energie.

La Chambre a cherché à comprendre l’état du secteur des hydrocarbures dans le pays. La Guinée Equatoriale a déplacé son programme de l’Année de l’investissement à 2021, avec des plans pour ajouter de nombreuses autres opportunités d’investissement et projets, tout en tenant compte des défis du Covid-19. Par exemple, le ministère poursuit son attention sur le secteur minier et prévoit de lancer de nouveaux projets miniers en 2021.

Le Ministre Mbaga Obiang Lima a convenu avec la Chambre que le Covid-19 a été un grand perturbateur dans le secteur de l’énergie. La Chambre exhorte le gouvernement équato-guinéen à continuer de travailler avec les opérateurs pétroliers et gaziers pour trouver des moyens d’assurer la poursuite des opérations. Mbaga Obiang a informé la Chambre que le développement rapide du projet d’unitisation d’Alen exploité par Noble Energy (tout juste acquis par Chevron) sera retardé jusqu’en 2021.

Ce champ de gaz et de condensats riche en liquide est situé dans le bloc O, à environ 32km au large de la côte est de l’île de Bioko, en Guinée Equatoriale. Cependant, le projet de gaz de remblayage Alen dans EGLNG reste sur la bonne voie, le projet devant être mis en service au premier trimestre 2021. Concernant le méga hub gazier, la Chambre a été informée que la Guinée Equatoriale a engagé la société britannique Gas Strategies pour continuer à travailler sur un nouveau plan directeur gazier.

Le Ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée Equatoriale estime qu’il s’agit d’une étape importante vers l’élaboration d’un plan économique et équitable en temps opportun pour monétiser le gaz, et avec une vision claire pour avoir un méga hub gaz ancré autour de Punta Europa. La Chambre tient périodiquement des discussions bilatérales avec les gouvernements et les institutions sur les questions énergétiques en Afrique.

Ces discussions sont importantes pour que les dirigeants et les investisseurs s’engagent dans des discussions sur les questions économiques et commerciales les plus importantes, y compris les investissements dans le pétrole et le gaz, le développement des infrastructures, le contenu local et les politiques habilitantes qui améliorent les opérations dans les pays.

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here