Djibouti : La BAD mobilise 41 millions de dollars US contre le Coronavirus

0

Il question pour la Banque Africaine de Développement (BAD) d’atténuer les impacts de la pandémie de Covid-19 à l’échelle nationale et régionale.

La Banque accorde ce financement dans le cadre de son mécanisme de réponse au Covid-19, dénommé Facilité de Réponse Rapide contre le Covid-19 (CRF). Le CRF est dotée de 10 milliards de dollars américains destinés à aider ses pays membres régionaux et le secteur privé à faire face spécifiquement à la pandémie et à ses conséquences sociales et économiques. De l’avis de Nnenna Nwabufo, Directrice Générale par intérim de la Banque pour l’Afrique de l’Est, c’est la première fois que la Banque tire parti des ressources allouées aux opérations régionales pour une opération de soutien budgétaire.

Cette décision est pertinente car elle aidera Djibouti à disposer de moyens suffisants pour contenir la propagation de la pandémie sur son territoire en raison des risques graves pour la santé et le développement économique et social. Elle permettra aussi au pays de prévenir tout débordement transfrontalier, afin d’assurer des contrôles adéquats à tous les points d’entrée. Le financement permettra au gouvernement de Djibouti d’appuyer ses trois programmes de réponse interdépendants à la pandémie.

Il s’agit de l’amélioration des systèmes de santé, la préservation des moyens de subsistance et de protection sociale,  et la sauvegarde de la productivité de l’emploi salarié et de l’activité économique. Les interventions au niveau sanitaire comprennent la mise en œuvre d’une stratégie de réponse multisectorielle à la crise et la diffusion de directives de prévention et de contrôle des infections aux établissements de santé.

Au titre des mesures de protection sociale, la couverture des factures d’électricité pour les ménages vulnérables et le maintien de mécanismes de contrôle des prix et d’approvisionnement en aliments de base seront garantis. Pour soutenir l’emploi salarié et l’économie, le gouvernement prévoit de suspendre les dépenses non prioritaires dans le budget et d’augmenter corrélativement les dépenses sociales, de différer le paiement des impôts des entreprises les plus touchées, et de reporter les échéances au niveau fiscal et des cotisations de sécurité sociale pour les entreprises qui s’engagent à continuer à payer leurs salariés. Avec à peine un million d’habitants, Djibouti présente l’un des taux les plus élevés de cas de Covid-19 dans la Corne de l’Afrique.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here