Cameroun : Fridolin Nke charge Minkoa She

0

Dans une tribune publiée sur les réseuax sociaux, l’homme dénonce les dérives observées à l’Université de Yaoundé 2.

Lire la tribune

LA MAL GOUVERNANCE UNIVERSITAIRE SOUS MINKOA SHE ET MAGLOIRE ONDOA

Hier (vendredi 24 juillet 2020, Ndlr), Minkoa She a bu du petit lait. Que dis-je, il a sabré du vin de Champagne. À raison… Il a été en bonne intelligence avec ses effluves de haine qui ont trouvé l’occasion idéale pour se raffermir. En effet, avec l’annulation de la soutenance publique de la thèse d’Okala Ébodé, il infligeait une sacrée raclée à son ennemi, Magloire Ondoa.

Quoique je ne comprenne pas que des types qui se sont élevés si haut dans la théorisation des savoirs, dans l’éthique de la découverte scientifique (des Agrégés!) s’applatissent si bas dans une détestation mortelle….

Minkoa She s’est dit: Ma gloire, c’est d’éteindre Magloire!

Et Ondoa a été pris comme un rat, dans le piège qui lui était tendu depuis un an au moins. À l’Université de Yaoundé 2-Soa, le demi-Dieu qui y règne ruminait depuis des mois: “Je vais voir comment Cabral Libi’i, Okala Ebodé et les autres vont soutenir chez toi”!!!Car Magloire Ondoa, comme maman  rat palmiste, transporte  dans sa gueule cimentée ses créatures comme le mammifère boulimique porte ses petits et les récoltes des cultivatrices à l’approche de la main des creuseurs de terriers.

Ce qui s’est passé hier à l’Université de Douala est ce qui attend Cabral Libi’i. C’est plus exactement un problème de personnes, le cynisme (incarné chez un illuminé de la Capitale ayant oublié les impératifs transcenants et moraux propres à l’initiative ésotérique), et de liquidation de l’esprit et des usages académiques…

Actuellement, Minkoa et Ondoa sèment la pagaille dans nos universités avec leur ego surdimensionné respectif. Celui-là vient s’installer à Soa et en fait sa forteresse infâme, où il expurge les “obligés”, les “créatures” de son ennemi en violation des principes et des lois de l’enseignement supérieur ; celui-ci, qui bénéficie des liens divins avec l’éternité, fait ses bagages et y fourre toutes ses “créatures”, pour les sauver du déluge….

A-t-il d’ailleurs le choix???

Il sait que l’autre qui est resté à Yaoundé est trop méchant et veut le manger cru. Faute d’un festin princier, l’ogre se contente des brebis égarées dans ses prés. Et l’Université, ses codes, ses transferts de crédits et autres passerelles sont tout simplement mis en veilleuse.

Mais si Magloire Ondoa y mettait moins d’empressement, plus de tact et d’éthique, s’il élevait vraiment les étudiants méritants, il serait irréprochable. Or, dans son écurie, l’on retrouve des ignares (Abane Engolo en est le parfait exemple ! Et je vais l’établir définitivement sous peu…) qu’il ose ensuite présenter au MINESUP pour un rentable parainnage (selon les aveux de Dr Mbia Celcom MINESUP, dans sa dernière sortie)… Et je ne parle pas de l’escroquerie du siècle, le Doctorat professionnel!!! La magie seulement, je ne veux pas dire la prison !

À mon humble avis, le Ministre d’État, MINESUP, que les gars de Soa ont l’habitude de mépriser, et le Premier ministre, doivent faire plier le tout-puissant de Soa, Minkoa She. Celui-ci doit comprendre que l’Office rectoral n’est pas destiné à rentabiliser l’imposture, à engraisser la haine, à consacrer les impasses.

Plus globalement, ces faits divers au cœur de la vie des institutions universitaires et des acteurs dominants qui les animent montrent l’urgence d’une deuxième réforme universitaire au Cameroun. Elle s’impose. Désormais, on devrait voir les doyens et les Chefs de département élus par leurs pairs (les recteurs étant choisis par une autre instance, Sénat ou Cour suprême, pour donner de la valeur à ces choses célestes que les gens de Biya traînent tant dans la boue), suivant le parcours, l’intégrité et la vision qu’ils  incarnent) et où l’on toilette et réécrit les textes ….

Fridolin NKE

Expert en discernement

 

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here