Mali : Les jeunes dissipent les mythes sur le Coronavirus

0

Face à la propagation de la Covid-19 dans la région, les informations fournies par ces jeunes formés à promouvoir la cohésion sociale sont devenues vitales.

Quelque 3,8 millions d’enfants au Mali sont affectés par les fermetures d’écoles visant à prévenir la propagation de la Covid-19. Dans cet environnement déjà complexe et fragile, l’arrivée du coronavirus n’a fait que renforcer l’incertitude et la peur. « Nous devrions tous être à l’école, mais les écoles sont fermées. Les enfants ont besoin de jouer, mais nous ne pouvons plus sortir pour nous amuser », témoigne Fatoumata âgée de 15 ans.

Cependant, la jeune fille ne laisse pas la peur l’empêcher de mener à bien la mission qu’elle s’est donnée de protéger sa communauté et de contribuer à la lutte contre la propagation du virus. En 2019, Fatoumata a participé à un programme de formation organisé par l’UNICEF et ses partenaires et fait depuis partie des journalistes en herbe du pays. Quarante enfants de huit régions à travers le Mali, y compris de régions touchées par le conflit dans le nord et le centre du pays, ont ainsi reçu une formation élémentaire sur les compétences journalistiques, la communication numérique et les droits de l’enfant.

Ces journalistes en herbe, dont plus de la moitié sont des filles, animent désormais des émissions de radio, écrivent des articles pour les journaux et tournent des vidéos pour les médias sociaux. Une grande partie de la formation a porté sur les effets des rumeurs et le rôle que les jeunes peuvent jouer pour lutter contre les fausses informations afin de protéger leur communauté. Au vu de la propagation de la désinformation sur la Covid-19, les compétences fraîchement acquises par ces jeunes journalistes sont devenues plus importantes que jamais.

« Avant la formation […], je croyais tout ce que je voyais sur Facebook », affirme Fatoumata. « Maintenant, à chaque fois que je vois de fausses informations sur les médias sociaux, je les corrige en publiant des informations exactes. Par exemple, j’informe les gens qu’il n’existe aucun vaccin ni traitement contre la Covid-19 à l’heure actuelle ». Aujourd’hui, Fatoumata anime une émission de radio sur la Covid-19 sur Kaoural FM, une station de radio communautaire locale. Elle affirme que les jeunes ont un rôle essentiel à jouer dans la riposte contre la Covid-19.

 

 

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here