Ethiopie : Le FAD approuve une subvention de 165 millions de dollars

0

Le Conseil d’administration du Fonds Africain de Développement (FAD) a approuvé l’octroi de la subvention le 03 juillet 2020.

L’enveloppe de 165,08 millions de dollars accordée à  l’Ethiopie, vise à appuyer les mesures déployées face aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie de Covid-19. La subvention du guichet de prêt à taux concessionnel du Groupe de la Banque Africaine de Développement, issue des ressources du FAD-15, va aider l’Ethiopie à renforcer son Plan National d’Intervention d’Urgence (NERP) contre le coronavirus.

Le NERP est soutenu par la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Coréenne d’Import-Export. Ce plan définit une approche multisectorielle fiable pour lutter contre la pandémie. Il a pour objectif d’étendre la protection sociale aux plus vulnérables, de renforcer la capacité à contenir l’épidémie, de corriger les déséquilibres macro-budgétaires et d’atténuer l’impact de la crise sur le secteur privé.

L’appui du FAD aidera à augmenter la participation des communautés pour sensibiliser la population aux risques de transmission et aux moyens de prévention. Le système de santé éthiopien reste fragile. Il propose trois lits d’hôpital pour 10.000 habitants. Cette subvention permettra de rénover 300 centres d’isolement, de mettre en place 34 centres de traitement et d’aménager 100 centres de quarantaine.

Les fonds disponibles vont aussi permettre au gouvernement éthiopien de compenser les dépenses imprévues destinées à stabiliser l’économie. La subvention permettra d’atténuer les pressions budgétaires pesant sur l’économie. Des fonds seront alloués à la protection des petites entreprises afin de sauver environ 26.000 emplois.

De l’avis d’Abdul Kamara, Directeur du Bureau-pays de la Banque pour l’Ethiopie, cette subvention aidera en particulier les entreprises locales et les ménages vulnérables des zones urbaines. L’aide permettra d’augmenter le nombre de laboratoires de tests de dépistage du Covid-19, de former 45.000 agents sanitaires aux opérations d’intervention contre le Covid-19 et de contribuer à la mise en œuvre d’une stratégie de communication.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here