Afrique du Sud : La Chambre Africaine publie des directives relatives à la crise du Covid-19

0

Ces recommandations portent sur la mobilisation et la démobilisation du personnel, et la remise du secteur énergétique au travail en toute sécurité à travers le continent africain.

Au milieu des effets persistants des confinements dans les pays producteurs de pétrole et de gaz tels que le Nigeria, l’Angola, l’Algérie, l’Égypte, la Libye, le Congo, le Gabon, le Ghana, la Guinée équatoriale, le Soudan du Sud et le Cameroun, la Chambre africaine de l’énergie émet par la présente des lignes directrices pragmatiques et de bon sens pour les gouvernements, les compagnies pétrolières et le personnel.

Ces recommandations portent sur la mobilisation et la démobilisation du personnel, et la remise de notre secteur énergétique au travail en toute sécurité à travers le continent. Les directives peuvent sont disponibles en libre accès sur www.EnergyChamber.org. Compte tenu de la pandémie prolongée de Covid-19, l’industrie pétrolière et gazière a été fortement affectée, ce qui accroît la nécessité de porter une attention critique à la sécurité des travailleurs et de mettre en place des procédures pour assurer leur déplacement vers et hors du lieu de travail.

Actuellement, les restrictions de voyage ont contraint les opérateurs pétroliers à maintenir leur personnel pendant de longues périodes sur des sites éloignés, augmentant les risques de blessures et d’accidents. « Nous devons toujours donner la priorité à la santé, à la sécurité et au bien-être des braves travailleurs du pétrole qui continuent de défier les probabilités insurmontables pour maintenir la production d’énergie à travers le continent, » a déclaré NJ Ayuk, Président de la Chambre Africaine de l’Energie.

 « Tous les opérateurs pétroliers et gaziers en amont font face à des défis similaires en raison de la réduction de la main-d’œuvre et des périodes prolongées de verrouillage et de restrictions de voyage. Nos directives placent la sécurité des travailleurs, des communautés d’accueil et des opérateurs pétroliers au cœur des opérations de l’industrie et de la reprise du secteur. Ces directives non exhaustives aideront les opérateurs et les gouvernements à assurer le mouvement et la sécurité des travailleurs pétroliers offshore et onshore afin que les opérations pétrolières et gazières puissent se poursuivre tout en empêchant toute propagation supplémentaire de Covid-19», a conclu Ayuk.

Afin de s’assurer que les normes et pratiques de santé et de sécurité dans l’industrie du pétrole et du gaz s’adaptent à un nouvel environnement, la Chambre Africaine a travaillé avec ses partenaires pour publier ce nouvel ensemble de directives consultatives. Elles prennent notamment en compte les réglementations locales dans les pays d’accueil et tiennent compte de la nécessité de protéger les communautés locales contre toute exposition à une transmission potentielle de Covid-19.

Les directives comprennent notamment une série d’accords et de protocoles régissant la surveillance de la santé et les autorisations de voyage accordées aux travailleurs du pétrole avant, pendant et après leur mobilisation sur le site de travail. Elles prennent en compte les meilleures pratiques de santé internationales afin d’assurer à la fois une poursuite et une reprise en toute sécurité des activités onshore et offshore, tout en préservant la santé des travailleurs du pétrole, ainsi que des pays et des communautés d’accueil.

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here