Cameroun : ELECAM procède aux derniers réglages en vue des Partielles 2020

0

C’est ce qui a dominé les travaux de la première session de plein droit du Conseil Electoral d’Elections Cameroon (ELECAM), qui s’est déroulée le 17 mars 2020 à Yaoundé.

D’après le Président du Conseil Electoral, les Elections Législatives Partielles du 22 mars prochain sont à prendre au sérieux. Elles doivent cultiver la paix, l’unité nationale et la cohésion sociale. Le Président Paul Biya a convoqué les électeurs dans certaines circonscriptions électorales en vue de l’élection des députés à l’Assemblée Nationale. Cette décision présidentielle fait suite à l’annulation partielle du double scrutin du 09 février dernier par le Conseil Constitutionnel. Durant les travaux, les conseillers ont évalué le niveau des préparatifs du scrutin du 22 mars 2020.

Les électeurs sont convoqués dans la Menchum-Nord, Bui-Ouest, Mezam-Sud, Bui-Centre, Bui-Sud, Mezam-Centre, Momo-Est, Menchum-Sud, Momo-Ouest et Mezam-nord dans la région du Nord-Ouest d’une part ; et de Lebialem dans la région du Sud-Ouest d’autre part. « Lors de la récente mission d’évaluation pré-scrutin effectuée par les membres du Conseil Electoral dans ces deux régions, nous avons noté avec grande satisfaction que l’acheminement du matériel et des documents électoraux est déjà achevée, » a rassuré Enow Abrams Egbe.

Le Président Enow salue et félicite le Directeur Général des Elections, pour l’anticipation managériale et le professionnalisme démontré tout au long du processus. Après avoir procédé aux ultimes réglages en vue des prochaines élections, le Conseil Electoral a mis un accent particulier sur les défis sécuritaires. Compte tenu du climat qui prévaut dans la partie anglophone du Cameroun, il faut garantir la sécurité des électeurs avant, pendant et après le scrutin. De l’avis du Président Enow Abrams Egbe, l’Etat a consenti d’énormes sacrifices en matière de démocratie.

Au total 06 partis vont se battre pour conquérir les 13 sièges restants à l’Assemblée Nationale du Cameroun. Selon le patron du Conseil Electoral, le vote du 22 mars 2020 présente des enjeux importants et ELECAM doit tout mettre en œuvre pour ne laisser aucune place à l’échec. Il est question de convaincre les électeurs à voter pour tel ou tel parti politique. Les rivalités vont certainement s’exacerber a souligné Enow Abrams Egbe. Chaque candidat présente et défend son projet de société qu’il juge meilleur.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here