Mali : Abdoulaye Cissé console les habitants d’Ogossagou

0

Au lendemain de l’attaque qui a entrainé des dizaines de morts et de nombreux blessés, le 15 février 2020, le gouverneur de la Région de Mopti a effectué une descente sur le terrain.

La MINUSMA y était représentée par la Cheffe de son Bureau régional, Fatou Dieng Thiam.
« Nous continuerons d’œuvrer pour apporter la sécurité dans l’ensemble de la région de Mopti », a déclaré Abdoulaye Cissé après s’être rendu compte de l’ampleur des dommages causés par ces violences perpétrées contre les civils de ce village, qui a connu une attaque similaire il y a moins d’un an, en mars 2019.

Fatou Dieng Thiam et ses collaborateurs de la Division des Droits de l’Homme et de la Protection de la Police des Nations Unies/UNPOL, du Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information Publique et du Département de la Sûreté et de la Sécurité des Nations Unies (UNDSS) étaient aussi à Ogossagou. Cette équipe de l’ONU a échangé avec les populations et rassembler des éléments de preuve nécessaires, pouvant leur permettre de mieux contribuer à la protection des civils dans le centre du pays et ce, conformément à la résolution 2480 (2019) du Conseil de Sécurité qui les mandate.

Le Maire de la Commune de Bankass confirme avec regret la mort de plusieurs personnes, dont une fillette et une femme âgée. Les Casques Bleus des Nations Unies ont administré les soins d’urgence aux blessés avant de procéder à leur évacuation vers Sévaré. Avant de quitter le village d’Ogossagou en fin d’après-midi, le Gouverneur Abdoulaye Cissé a lancé un appel au calme aux populations. Il les a rassurées en disant que les autorités tant politiques que militaires vont intensifier leurs efforts visant à assurer, dans toute la région, la protection des populations et de leurs biens.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here