Libye : Charles Michel demande la fin des combats

0

Dans une déclaration, le Président du Conseil Européen s’est prononcé le 19 janvier 2020 à la Conférence de Berlin.

« C’est encourageant de voir les partenaires régionaux et internationaux les plus impliqués se rassembler, pour soutenir les Nations Unies dans leurs efforts pour trouver une solution politique à la crise libyenne, » a déclaré Charles Michel. De l’avis de Michel, comme l’Union Européenne l’a à chaque fois affirmé, seule la médiation de l’ONU offrira une solution durable, centrée sur les besoins du peuple libyen.

Charles Michel tient à réaffirmer l’engagement de l’Union Européenne pour la cessation immédiate des hostilités en Libye. Et cela, dans l’intérêt de la stabilité dans son voisinage immédiat. Le Conseil Européen soutient l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye, et cela dans l’intérêt de la stabilité et de la prospérité régionale. C’est un intérêt vital pour l’Europe qui a appuyé les efforts de la médiation menée par l’Allemagne.

Une médiation conduite l’année dernière pour soutenir le processus de paix des Nations Unies. Ces dernières semaines, le Haut Représentant Josep Borrell et le Président Michel ont œuvré pour soutenir la conclusion d’un cessez-le-feu et la relance du processus de paix en Libye. Le vieux continent est le principal partenaire économique de la Libye et le premier investisseur.

Les jeunes libyens choisissent l’Europe pour étudier à l’étranger. La prospérité à long-terme de la Libye dépend de ses liens économiques et culturels. S’agissant de l’embargo, l’Union Européenne, en tant qu’organisation régionale, a été la seule à le faire respecter depuis 2016.
Il faut continuer à réfléchir sur la façon la plus efficace de contrôler, le respect du cessez-le-feu ainsi que le respect de l’embargo sur les armes.

Dans le domaine politique, l’Union Européenne soutiendra la prochaine conférence nationale, l’organisation d’élections et l’éventuelle réforme de la constitution. Dans le domaine économique, l’Union Européenne souhaite concentrer ses efforts sur le renforcement des institutions nationales, telles que la Compagnie Nationale du Pétrole, la Banque Centrale et l’Autorité Nationale pour l’Investissement en Libye.

Dans le domaine de la sécurité, l’Union Européenne contribuera à sa réforme au travers de sa Politique Commune de Sécurité et de Défense, y-compris sa mission civile EUBAM. Dans le domaine des droits de l’homme, l’Union Européenne veut apporter son expertise. Elle est prête à accueillir une prochaine réunion préparatoire des Hauts Fonctionnaires chargée de mettre en œuvre les Conclusions de la Conférence de Berlin.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here