Niger : L’UA condamne l’attaque de Chinégodar

0

A travers la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, l’organisation est préoccupée par la fréquence grandissante des attaques terroristes qui ne cessent d’endeuiller le peuple nigérien.

La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission), a appris avec consternation l’attaque djihadiste perpétrée le 09 janvier 2020 contre un camp militaire de Chinégodar dans la région de Tillabéri, une zone située à seulement 10 km de la frontière malienne et qui a causé, selon le dernier bilan du gouvernement nigérien, la mort de 89 soldats et 77 terroristes.

La Commission condamne fermement cette attaque qui n’a pas encore été revendiquée. Elle présente ses condoléances les plus attristées aux familles des militaires décédés et à tout le peuple nigérien. L’attaque de Chinégodar est la quatrième en moins de deux mois, après l’assaut des camps militaires de Tahoua, d’Inates et une embuscade tendue par des terroristes dans le secteur de Sanam.

La Commission salue le courage des forcées armées nigériennes qui ont pu, avec l’appui de la force française Barkhane, neutraliser les terroristes et réduire ainsi les dégâts qui auraient été plus énormes compte tenu du nombre des terroristes venus à bord de véhicules et motos lourdement armés.

La Commission réitère l’invitation lancée à l’Union africaine, à la CEDEAO, à la Force G5 Sahel ainsi qu’à la Communauté internationale à redoubler d’efforts pour combattre le terrorisme et consolider les actions et les initiatives lancées dans la prévention et la lutte contre le terrorisme au Niger et dans d’autres pays du Sahel. La Commission demeure saisie de la situation des droits de l’homme au Niger.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here