Cameroun : Environ 11 morts à Fotokol dans une explosion

0

Selon une source, un acte terroriste ciblé a été perpétré le 06 janvier 2020 dans cette localité de l’Extrême-Nord.

Le bilan fait état d’au moins 11 morts et 26 blessés. C’est le 06 janvier 2020, dans l’après midi aux environs de 15 heures que le drame s’est produit. C’était au niveau du Pont El Beid dans le département du Logone et Chari. Cet ouvrage relie le Nigéria au Cameroun. Cette source indique qu’une grenade abandonnée aurait accidentellement été dégoupillée par des enfants.

Une autre source indique qu’une jeune fille de dix ans, vendeuse de cacahuetes s’est faite exploser au niveau du Pont Fotokol. Pour le Commandant du Secteur 1 de la Force Mixte Multinationale, le Général Bouba Dobekréo, c’est une femme et une fille en provenance du Nigéria qui ont activé des engins explosifs qu’elles transportaient.

Pour l’heure, l’attaque n’a fait l’objet d’aucune revendication. Mais elle porte quand même la marque des terroristes de Boko Haram. Depuis 2009, la barbarie de Boko Haram a fait plusieurs dizaines de morts dans la zone du Lac Tchad et s’est répandu du nord-est du Nigéria jusqu’au Niger, engendrant une grave crise humanitaire.

L‘attentat de Fotokol survient après le retrait du Tchad qui était en mission dans les environs de Ngambaru du côté du Nigéria, dans le cadre de la Force Mixte Multinationale agissant sous l’égide de la Commission du Bassin du Lac Tchad. Les 1200 soldats tchadiens ont regagné le pays en attendant d’autres missions. Le départ des Tchadiens avait entrainé le départ des populations nigérianes de Maiduguri pour plus de sécurité.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here