Gabon : Faustin Boukoubi se rapproche du parlement français

0

Le Président de l’Assemblée Nationale et son homologue Richard Ferrand ont signé le 13 novembre 2019 à Paris, un mémorandum d’entente entre les deux institutions en vue de renforcer le dialogue politique interparlementaire.

Le Président de l’Assemblée Nationale Gabonaise était accompagné de l’Ambassadeur du Gabon en France et des membres du groupe d’amitié Gabon-France. Le Gabon et la France entretiennent une relation marquée par des échanges étroits. La coopération civile entre la France et le Gabon est dense dans les domaines de l’éducation, l’environnement, la recherche scientifique etc. La France est le premier fournisseur du Gabon, avec une part de marché d’environ 25%, devant la Côte d’Ivoire et la Chine. Les exportations françaises au Gabon s’élevaient à 432 M€ en 2017 (soit une chute de 42% par rapport aux 750M€ de 2012).

Les importations françaises en provenance du Gabon s’élevaient à 113M€ en 2017 (en baisse de 24% sur la période 2013-2017). Les importations françaises concernent le secteur des hydrocarbures (48% des importations) la filière du bois et l’exploitation du manganèse. On compte 110 entreprises françaises au Gabon, elles génèrent environ 13 000 emplois et réalisent un chiffre d’affaires évalué à 3.23 milliards d’euros. L’Agence Française de Développement (AFD) intervient au Gabon, sous forme de prêts souverains (financement d’infrastructures et de projets sociaux), et par un prêt de soutien budgétaire (225 M€ sur 2017-2019).

Afin de soutenir le programme « Gabon vert », la France a signé en 2008 un accord de conversion de dette (60,4 M€ intérêts compris), intégralement affecté à la gestion durable des écosystèmes forestiers et au développement de l’économie de la filière bois/forêt. La coopération scientifique et de recherche menée avec le Gabon concerne essentiellement le secteur de la recherche médicale avec l’appui apporté au Centre International de Recherche Médicale de Franceville (CIRMF), centre de référence régional de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour le diagnostic des fièvres hémorragiques virales.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here