Cameroun : Le RELUFA sera à la session 2019 du PK

0

Le Réseau de Lutte contre la Faim (RELUFA) participera à la seizième session plénière du Processus de Kimberley (PK), du 18 au 22 novembre 2019 à New Delhi en Inde.

Cette rencontre internationale qui fait suite à l’intersession de Mumbai (Inde) tenue en juin dernier, offrira l’opportunité à chaque groupe de travail de dérouler son agenda. Il sera question pour les Etats participants de tirer les conclusions de la batterie de réforme qui a été mis en place depuis 2017, lors de la plénière du PK à Brisbane. Ces réformes portaient entre autres sur l’extension de la définition du « diamant de sang » qui semble être caduque aujourd’hui; la mise sur pied d’un secrétariat permanent et d’un fond multi donateur, qui respectivement participeraient à donner un statut juridique au PK à travers l’existence d’un organe semblable à celui de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE), et mobiliser des ressources financières afin de soutenir entre autres les parties prenantes au revenu faible dans leur participation à des activités et réunions du PK.

Le Processus de Kimberley est constitué d’une tripartite notamment la société civile, l’industrie (observateurs) et les gouvernements (participants). A son initiative, cet observatoire valait tout son pesant d’or, car il a contribué à la réduction de plus de 95% de « diamant de sang » dans le monde. Seize ans plus tard, le besoin de réforme s’est fait ressentir d’où la mise sur pied d’un comité ad hoc des réformes à Brisbane qui devait durer trois (03) ans. Le vœu de la coalition de la société civile du PK (PK CSC) est de continuer à plaider afin que les recommandations faites à l’issu de ces trois années d’échange soient véritablement adopter et que les communautés locales victimes des exactions de toutes sortes liées à l’exploitation du diamant puissent véritablement en jouir. D’où l’action permanente et sans relâche des défenseurs des droits des communautés à travers des communiqués de presse et des rapports.

Le Réseau de Lutte contre la Faim est un réseau national apolitique et à but non lucratif. Ce dernier est composé d’organisations laïques et œcuméniques de la société civile camerounaise. Les organisations membres sont issues de toutes les régions du Cameroun. Ces organisations ont décidé de joindre leurs efforts pour développer des stratégies communes contre les problèmes systémiques de faim, pauvreté, et d’injustices socio-économique et environnementale. Le RELUFA a acquis un statut juridique en 2001. Afin d’améliorer l’implémentation du Processus de Kimberley et de permettre à l’Etat du Cameroun de tirer un maximum de bénéfices de l’exploitation et de l’exportation de son diamant, le RELUFA a publié une note politique intitulée « Processus de Kimberley : Relever les défis et les lacunes politiques au Cameroun ».

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here