Guinée : 05 morts dans les manifestations contre la présidence à vie

0

Les manifestations organisées le 14 octobre 2019 à Conakry par la société civile et l’opposition, ont abouti à de violents affrontements avec la police.  

Le bilan de ces accrochages fait état d’au moins 05 morts et des dizaines de blessés. Des Guinéens sont sortis pour barrer la route au troisième mandat du Président Alpha Condé. Notamment dans la capitale, la mobilisation a été très forte au point où on a enregistré des incidents. Le Chef de l’Etat Condé a l’intention de modifier la constitution pour prolonger son bail à la tête de son pays. Cette volonté ferme du dirigeant suprême de Guinée se heurte au refus de l’opposition qui pense que la présidence à vie n’est plus d’actualité au pays d’Ahmed Sékou Touré.

Alpha Condé est né le 04 mars 1938 à Boké en Basse-Guinée. En 1970, il est victime de la dictature du président Sékou Touré. Celui-ci qui l’a condamné à mort par contumace. A cause du caractère sauvage du régime d’Ahmed Sékou Touré,  bon nombre d’intellectuels guinéens ont pris le chemin de l’exil. Au terme de son séjour à l’étranger, Condé est rentré au pays le 17 mai 1991. Plus tard, le leader du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) s’est retrouvé en taule.

Alpha Condé a passé plusieurs mois au cachot sous le règne de Lansana Conté. A l’issue de la Présidentielle, l’actuel président de la Guinée a été élu le 07 novembre 2010 et a pris fonction le 21 décembre 2010. La cérémonie s’est déroulée en présence de 13 chefs d’Etats africains et de délégations gouvernementales d’autres continents. Il a promet « une ère nouvelle » et annonce son intention de devenir « le Mandela de la Guinée » en unifiant et développant son pays. Mais depuis qu’Alpha Condé s’est installé au pouvoir, son programme politique a radicalement changé.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here