Cameroun : Odeur de licenciement à DIT

0

Terminal Investment Limite (TIL) qui a repris le terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala (PAD), n’est pas prêt à absorber l’ensemble du personnel de Douala International Terminal (DIT).

La non-reprise des contrats de travail des 440 employés de DIT est porteuse de conséquences fâcheuses pour le personnel, constitué à 99% de camerounais et de camerounaises. Il s’agit entre autres de l’absence de perspective pour les collaborateurs de DIT et leurs familles ; la perte de l’ancienneté acquise chez DIT ; la menace d’une baisse nette du niveau de revenus ; la perte de divers avantages acquis etc.

DIT, c’est 440 emplois directs, 1360 indirects et 1542 induits. Sa politique de gestion des ressources humaines était remarquable. Elle assurait la couverture maladie pour les employés directs et leurs ayants-droits ; la mise à disposition via un centre médical qui garantissant les visites systématiques du personnel et les campagnes de santé ; la mise en place d’une retraite complémentaire payée par DIT à chacun de ses collaborateurs.

La société payait annuellement une prime d’intéressement de 2% du résultat net au personnel de DIT ; offrait un programme de formation continue du personnel à l’étranger avec une moyenne de 5000 heures de formation par an pour une 50 millions FCFA ; avait une cantine sur le terminal fournissant des repas gratuits pour tout le personnel ; et les paquets minima pour les évènements spéciaux (rentrée scolaire, fêtes de fin d’année…)

Une référence portuaire en Afrique, la société Douala International Terminal a créée dans le cadre de la Convention de Concession du Terminal à Conteneurs signée le 28 juin 2004 avec le Port Autonome de Douala, DIT, Société Anonyme, avait pour mission de gérer, exploiter et développer l’activité de manutention conteneurs du Port de Douala. DIT a largement investi dans le terminal afin de moderniser les infrastructures.

La société de manutention a agrandi les surfaces de stockages de conteneurs au PAD, acquis de nouveaux équipements et optimisé le système d’exploitation. Douala International Terminal qui emploie près de 300 personnes sur le terminal, a souhaité mettre l’accent sur la formation du personnel. Ces efforts ont porté leurs fruits. Le nombre de conteneurs traités au terminal de Douala a augmenté de plus de 60% entre 2005 et 2016.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here