Cameroun : Joseph Le encourage les cadres de regroupement

0

Dans une correspondance, le Ministre de la Fonction Publique et Haut Cadre de la région de l’Est relance ses frères et sœurs au sujet du progrès social.

Mes chers Frères et Sœurs de la Région de l’Est,

depuis le 21.09.2019, date à laquelle je me suis adressé à vous, par ce même canal, afin que nous nous mettions ensemble pour réactiver la plateforme pour le développement de notre Région, j’ai suivi avec un intérêt particulier, vos diverses réactions qui montrent bien que vous n’êtes pas restés indifférents à mon cri du cœur. Je vous en remercie !

En effet, jusqu’à ce vendredi 04.10.2019 à 18 heures, le Comité ad hoc a noté que vous étiez déjà 15215 personnes à avoir vu ce message fraternel ; 151 personnes à l’avoir partagé et 417 personnes à l’avoir commenté. Vos réactions peuvent être classées dans trois catégories : les Réactions favorables (plus de 95%), les Réactions négatives et quelques Réactions sous forme d’interrogations.

A travers ce nouveau post, en espérant apporter quelques éléments d’éclairage à vos préoccupations, je voudrais tout simplement vous prier de consacrer quelques minutes de votre précieux temps à la lecture/relecture de l’extrait ci-dessous, tiré de mon discours du 23.02.2019 à Abong-Mbang, lors de notre mega meeting de remerciements au Chef de l’Etat :

« Mesdames et Messieurs,
Vous êtes bien à Abong Mbang !
Abong-Mbang ! Ultime étape de la tournée qui nous aura conduits, nous, Membres du Gouvernement originaires de la Région de l’Est, à Bertoua le 26 janvier, à Yokadouma le 15 février et à Batouri le 16 février.

Vous êtes, chers parents, chers frères et Sœurs de l’Est,

LES ARTISANS D’UNE ECLATANTE VICTOIRE QUI S’EST DESSINEE SUR LA BASE DU PACTE DE CONFIANCE QUE VOUS AVIEZ RENOUVELE AVEC LE CHEF DE L’ETAT.
Nous en avons été l’un des témoins privilégiés, au cours de la série de Rencontres Familiales et Fraternelles qui nous avaient conduits dans 27 des 33 arrondissements que compte notre Région, entre avril et septembre 2018. Soit plus de 75 villes et villages visités. Près de 15.000 kilomètres parcourus, de jour et de nuit ; sous la pluie et sous le soleil…..

C’était une occasion unique. Une occasion de merveilleuse et chaleureuse communion. Une occasion d’ouverture et de partage. Une occasion de dialogue franc et sincère.
Oui ! Nous nous étions parlé.
Nous avions ouvert nos cœurs.
Nous nous étions compris.

Nous avions pris des engagements. Des engagements dont certains ont déjà été honorés avec votre plébiscite massif, le 7 octobre dernier, en faveur de notre illustre CHAMPION, S.E. Paul BIYA.
Lui, que vous avez décidé de maintenir à la tête de notre cher et beau pays, le Cameroun.
OUI, VOUS L’AVEZ FAIT EN HOMMES ET FEMMES DE PAROLE.

EN HOMMES ET FEMMES D’HONNEUR !
Nous l’avons tous fait en Hommes et Femmes de FIDELITE et de LOYAUTE.
YES, WE DID IT !
Aussi, en Hommes et Femmes de parole et de fidélité, avons-nous le devoir de maintenir en état de veille et d’éveil, la flamme que nous avions allumée. LA FLAMME DE L’ESPOIR.

L’espoir de voir, mieux que par le passé, les Filles et Fils de l’Est cheminer main dans la main, pour mener, ensemble, la vraie bataille qui les interpelle : celle du développement de notre Région telle qu’impulsé par le Chef de l’Etat.
Oui, pour tous les filles et fils de l’est, le développement de la Région, par-delà nos postures singulières, doit être l’affaire de tous ! SANS EX-CLU-SI-VE !
Nous avons, pour cela, l’impérieux devoir de taire nos divergences, de faire fi de nos égoïsmes, de surmonter nos particularismes ethnique et tribal, pour nous consacrer à cette œuvre infinie pour laquelle aucune main, quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne, n’est de trop.

C’EST UN APPEL A L’UNION SACREE QUE NOUS LANÇONS.
Car UNIS, NOUS SERONS TOUJOURS PLUS FORTS, et mieux à même de relever les défis qui pointent à l’horizon, qu’ils soient politiques, économiques, sociaux ou culturels.
UNIS, L’EST PEUT TOUJOURS ET DAVANTAGE FAIRE ENTENDRE SA VOIX DANS LE GRAND CHŒUR NATIONAL DE SOUTIEN AU CHEF DE L’ETAT, dans l’action résolue qu’il a entamée pour mettre définitivement le Cameroun sur les rails de son Emergence à l’Horizon 2035.

CHERS PARENTS, CHERS FRERES ET SŒURS,

Nous avons aujourd’hui, la pleine mesure de vos attentes.
Pour notre part, NOUS PRENONS SOLENNELLEMENT L’ENGAGEMENT DE NOUS Y CONSACRER DAVANTAGE.
Conscients que nous sommes, de ce qu’au bout du compte, et à l’heure où la Décentralisation s’implémente chaque jour un peu plus, à l’heure où chaque communauté est appelée à s’impliquer, plus et mieux que par le passé, sur les questions liées à son développement, nous sommes conscients, disais-je, que le développement de la Région de l’Est se fera avec vous tous, ou ne se fera pas !

C’est pourquoi nous devons, ensemble, briser ce fameux paradoxe qui veut que l’Est soit l’une des régions les plus riches de notre pays, de par les nombreuses potentialités de son sol et de son sous-sol, de sa forêt et de ses cours d’eau. Mais que l’Est soit en même temps, l’une des régions les moins développées de notre cher et beau pays, le Cameroun.

L’Etat fait sa part, pour sortir l’Est de la pauvreté. Nous lui en savons gré, même si beaucoup reste à faire.
Mais, chers Frères et Sœurs de l’Est, la lutte contre la pauvreté dans notre région, nous interpelle au premier point. C’est nous qui pouvons et devons transformer ce paradoxe en une formidable opportunité.

Le périple que nous bouclons ce jour à Abong-Mbang, mais surtout celui évoqué tantôt, nous ont permis d’identifier 3 principaux leviers que nous devons actionner, pour sortir l’Est de la pauvreté : la Commune, le Comité ou association pour le développement et la Jeune Élite orientale.
• Commençons par la Commune :
Mesdames et Messieurs les Maires de l’Est, vos Frères, membres du Gouvernement que nous sommes, vos frères et sœurs Directeurs Généraux et hauts cadres de l’Administration, n’avons ni argent ni or à vous donner.

En revanche, nous pouvons et devons vous être utiles à travers des actions de lobbying, auprès du FEICOM, du Ministère de la Décentralisation et du Développement local, des ONG et autres organismes internationaux œuvrant dans le cadre de la coopération décentralisée.
Mesdames et Messieurs les Maires, croyez-moi, notre disponibilité vous est acquise. Pour cela, la bonne gouvernance communale doit devenir votre règle d’or en matière de gestion !

• Le deuxième levier que nous devons actionner, pour accélérer l’épanouissement des villes et villages de l’Est, c’est le Comité ou Association pour le développement.
En effet, ces périples nous ont permis de constater que la plupart de nos arrondissements sont déjà dotés de ces Comités. Ceux-ci fonctionnent tant bien que mal.
Nous encourageons ceux de nos Frères et Sœurs qui ne se sont pas encore constitués en Comité de développement, dans tel ou tel arrondissement, à le faire, au plus vite.

Car, ces Comités constituent le socle granitique sur lequel doivent s’appuyer diverses actions de développement.
Les nombreux projets gouvernementaux et ceux soutenus par la coopération internationale préfèrent travailler avec des groupes organisés, pour plus d’efficacité. Nous, membres du Gouvernement, sommes disposés à appuyer vos projets d’adduction d’eau, de construction des salles de classe ou des centres de santé.
• Le troisième levier que nous venons d’identifier et qui nous semble extrêmement intéressant, c’est la Jeune Elite Orientale.

Nous encourageons la création de ces cadres de regroupement. Tout ceci, dans le droit fil des recommandations de nos « Rencontres Familiales et Fraternelles », dont l’un des effets attendus est de voir émerger une Région de l’Est, où l’Élite est en permanence à l’écoute de la base ; où hommes, femmes et enfants se donnent la main, se parlent, s’écoutent et regardent dans la même direction : celle de l’Émergence effective de notre riche Région.

Une émergence qui passe aussi par la prise en compte des potentialités des jeunes, des femmes et des minorités, ainsi que de tous ceux qui vivent chez nous.
Toutes choses qui permettront de minimiser les conflits intergénérationnels, tribaux ou interpersonnels, et dans le même temps de maximiser notre capacité à tirer profit des « Grandes Opportunités » qui s’offrent à nous, au gré du nouveau Septennat du Chef de l’Etat qui vient de commencer ».

Le Ministre Joseph Le

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here