Cameroun : Le LANACOME invite les opérateurs à soigner leur label

0

L’information émane du point de presse de Rose Ngono Mballa, donné le 05 octobre 2019 à Yaoundé en prélude à l’atelier national sur la qualité des produits de santé et de consommation courante.

L’atelier qui se déroule du 08 au 10 octobre 2019 dans la capitale camerounaise entre dans une série d’activités de sensibilisation de l’opinion, de mobilisation des acteurs de la chaîne de production des médicaments, des cosmétiques et d’autres biens de consommation courante. Ce sera l’occasion pour les opérateurs économiques, publics et privés de présenter leurs processus, offres et services. L’atelier offrira aussi l’opportunité de partager les expériences.

Les artisans et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) dont les produits souffrent souvent de rejet dans certains marchés exigeants en matière de qualité, vont bénéficier des formations du Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise (LANACOME). Les laboratoires, acteurs de la médecine traditionnelle, fabricants et distributeurs de produits alimentaires et de beauté doivent saisir la perche que le LANACOME leur tend.

L’atelier va aborder la problématique de la qualité des produits en circulation au Cameroun et dans la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC). D’autres thématiques seront également débattues. Il s’agit de l’inspection réglementaire, l’évaluation de la conformité et la sécurité sanitaire nationale et la stratégie de lutte contre les produits de contrebande. De l’avis de Ngono Mballa, le LANACOME est une référence en Afrique au Sud du Sahara.

Sa réputation va au-delà des frontières nationales. Des pays comme le Gabon, la Tunisie et le Tchad sollicite ses services. « Nous sommes entrain de mettre en œuvre notre plan de développement. Nous avons un rôle de régulation et non de gendarme. Plusieurs entreprises se tournent chaque jour vers à cause de notre expertise. Près d’une centaine de structures ont signé des partenariats avec nous, » souligne la Directrice Générale Rose Ngono Mballa.

Le Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise a été créé initialement comme Etablissement Public Administratif (EPA). Ce laboratoire est doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière par à travers le Décret N°96/055 du 12 mars 1996. Le Décret N°2018/764 du 11 décembre 2018, a transformé le LANACOME en Etablissement Public Scientifique et Technique (EPST). Le Laboratoire National est placé sous la tutelle des Ministères des Finances et de la Santé.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here