Cameroun : Le fédéralisme évacué du Grand Dialogue National

0

Le troisième jour des assises sur la paix au Palais des Congrès de Yaoundé, marque une avancée considérable dans le dénouement attendu et les conclusions.

L’achoppe de la veille qui aura vu plusieurs participants y compris le Cardinal Christian Tumi insister pour la réinstauration du fédéralisme dans la constitution camerounaise a, par la force des choses, disparu dans le programme de l’Atelier Décentralisation et Développement Local. Le président de cette commission en la personne de Philip Ngole Ngwese a expressément demandé aux membres de ne plus poser des questions sortant du contexte du thème retenu de la commission.

L’ancien Ministre Ngole Ngwese a suggéré aux participants de rédiger les questions sortant du thème. Mais celles-ci seraient soumises à son appréciation avant d’être posées. A première vue, la stratégie aura permis de calmer les ardeurs de cette commission qui a enregistré des bagarres le 02 octobre 2019. A part ce fait important, lors du briefing quotidien fait par le porte-parole du GDN George Ewane, 05 Ambas et désormais ex-combattants ont définitivement décidé de se rendre.

Ces derniers vont rejoindre les camps de la Commission de Désarmement Démobilisation et Réinsertion a comme Coordonnateur Fai Yengo Francis. A la tête de ce groupe armé trônait le « Général ambazonien » communément appelé « Capture and destroy ». L’ex-combattant séparatiste s’est rend aux autorités camerounaises, en demandant pardon et dans un océan des larmes de regret après des années de guerre menée dans la forêt et loin de la vie normale des contrées anglophones.

La journée du jeudi 03 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé est dédiée à plusieurs plénières. Ces moments seront consacrés à la lecture des rapports des commissions. Plus longue que toutes les autres, elle devrait s’achever à 23 heures avec une grande soirée culturelle de gala dans laquelle presteront plusieurs artistes déjà préparés pour la circonstance. On espère que les prestations pourront apaiser les cœurs des participants au Dialogue National.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here