Cameroun : Le R2FAC lance ses activités

0

Le lancement du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale (R2FAC), a eu lieu au cours d’un atelier qui s’est déroulé les 27 et 28 septembre 2019 à Douala.

Les différents partenaires du réseau ont élu leurs responsables. Ils ont aussi défini les objectifs et activités pour une période de deux ans. Quatorze institutions académiques travaillant dans tous les États membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) ont lancé le R2FAC. Ce réseau a pour objectif général de contribuer, par des activités de recherche et de développement, à la gestion durable de l’environnement et des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale.

Le lancement du Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale intervient un contexte où les pressions anthropiques et climatiques s’accentuent sur ces écosystèmes. Le Réseau de Recherche sur les Forêts d’Afrique Centrale a été créé à la lumière des recommandations de la réunion des partenaires du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) tenue en mars 2012 à Douala au Cameroun. Les participants ont décidé de la mise en place d’un réseau fonctionnel et efficace.

Il était question lors des assises de Douala de bâtir une plateforme regroupant des institutions actives la recherche forestière dans l’espace de la COMIFAC, et d’appliquer le Plan de Convergence 2004-2014 et 2015-2025. D’après Alfred Ngomanda, Directeur de l’Institut de Recherche en Ecologie Tropicale du Gabon (IRET), le champ d’action de ce réseau concerne la recherche environnementale et forestière appliquée aux écosystèmes et paysages forestiers au sens large.

C’est-à-dire incluant une composante ligneuse notable. Ce qui inclut les savanes, les agro-forêts et bien plus. Pour Richard Eba’a, le R2FAC permet d’approfondir les connaissances afin de mieux gérer les forêts du bassin du Congo. Il permet également de trouver des solutions efficaces relatives à la gestion des réserves forestières d’Afrique Centrale. Mathurin Tchatat de l’Institut de Recherche Agricole pour le Développement (IRAD) préside le comité de pilotage du R2FAC.

Alfred Ngomanda de l’Institut de Recherche en Ecologie Tropicale du Gabon (IRET), Tolérant LUBALEGA de l’Institut National pour l’Etude et la Recherche Agronomique de la République Démocratique du Congo (INERA), Denis Songwa du Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR) et Vivien ROSSI du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) sont membres de la cellule d’animation et de coordination.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here