Cameroun : La LCC propose la révision de l’arrêté du 03 janvier 2018

0

C’est la quintessence de la sortie que le Président de la Ligue Camerounaise des Consommateurs (LCC), a effectuée le 17 septembre 2019 à Yaoundé.

Delor Magellan Kamseu Kamgaing constate qu’il y a des insuffisances dans le conditionnement et l’étiquetage des produits de tabac au Cameroun. Dans une correspondance adressée au le 17 septembre 2019 au Ministre de la Santé Publique Malachie Manaouda, avec copies au Ministre du Commerce et au Secrétaire Général des Services du Premier, le Président de la LCC dénonce la non prise en compte des intérêts des consommateurs de tabac.

Les intérêts des consommateurs ont été négligés dans l’élaboration du projet d’arrêté relatif au conditionnement et à l’étiquetage des produits de tabac. Ce projet de loi a été publié le 03 janvier 2018. En violation de la Loi Cadre N°2011/012 du 06 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun, aucune organisation de défense des intérêts des consommateurs n’a été associée audit projet dans le but de partager les préoccupations des consommateurs.

Face à cette violation des textes en vigueur par son prédécesseur André Mama Fouda, la Ligue Camerounaise des Consommateurs prie le Ministre Manaouda de bien vouloir remettre cet arrêté sur la table des discussions. La LCC rappelle qu’il est nécessaire de se conformer à la législation et en prendre en compte les suggestions des parties prenantes. Selon Kamseu Kamgaing, l’article 15 de l’arrêté du 03 janvier 2019 est discutable.

Cet article limite le conditionnement d’un paquet de cigarettes à seulement 20 tiges. Pourtant partout dans le monde, il existe des paquets de 10 tiges. La Ligue Camerounaise des Consommateurs salue les efforts du gouvernement camerounais dans la réduction de la consommation du tabac, notamment en milieu jeune. Les autres mesures concernent la hausse de 30% des prix des produits du tabac et les mentions liées aux méfaits liés à la consommation.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here