Cameroun : Paul Biya convoque des assises sur la crise anglophone

0

Au cours de son discours à la Nation délivré le 10 septembre 2019, le président camerounais a déclaré que des mouvements radicaux, principalement inspirés de l’étranger, ont récupéré et dévoyé les revendications corporatistes.

« Le dialogue dont il est question, concernera principalement la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Mais il est évident qu’en cela même il touchera à des questions d’intérêt national, telles que l’unité nationale, l’intégration nationale, le vivre-ensemble, il ne saurait intéresser uniquement les populations de ces deux régions, » a souligné le Président Biya. Le locataire du Palais de l’Unité appelle ses compatriotes à la réconciliation nationale.

Le chef de l’Etat camerounais a décidé de convoquer, dès la fin du mois en cours, un grand dialogue national. Celui-ci va permettre dans le cadre de notre Constitution, d’examiner les voies et moyens de répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi de toutes les autres composantes de notre Nation. Le dialogue aura donc vocation à réunir, sans exclusive, les filles et les fils de notre cher et beau pays, le Cameroun.

De l’avis de l’homme du 06 novembre 82, les Camerounais vont se réunir autour de valeurs qui leur sont chères à la paix, la sécurité, la concorde nationale et le progrès. Présidé par le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, ce dialogue national rassemblera une palette de personnalités. On peut citer les parlementaires, les politiques, les leaders d’opinion, les intellectuels, les opérateurs économiques, les autorités traditionnelles, les responsables religieux, les membres de la diaspora, etc.

Les assises convoquées par Biya se veulent inclusives. Des représentants des Forces de Défense et de Sécurité, des groupes armés et des victimes seront également invités. Depuis près de trois ans, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont en proie à une crise. Elle met en péril non seulement la sécurité et le bien-être des populations, mais répand aussi de profondes conséquences sur l’ensemble de la communauté nationale.

La crise anglophone est née des revendications corporatistes des avocats et enseignants anglophones. Ces derniers réclamaient la traduction en anglais des Actes Uniformes OHADA et la préservation de la spécificité du système judiciaire et du système éducatif anglo-saxon dans les deux régions en crise du Cameroun. Depuis le début des troubles dans le Sud-Ouest le Nord-Ouest, c’est la première fois que le numéro un camerounais s’exprime ouvertement à ce sujet.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here