Cameroun : La LFPC s’élève contre la suspension de Semengue

0

Au sortir de la réunion du 23 août 2019 à Yaoundé, le Bureau Exécutif de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) a fustigé la limite d’âge imposé par Seidou Mbombo Njoya.

De l’avis du Président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), désormais toute personne âgée de plus de 75 ans ne doit plus prétendre au poste de président de la LFPC. La décision de Seidou Njoya entraîne la suspension de Pierre Semengue de ses fonctions de Président de la Ligue. Ce haut responsable de la chaîne sécuritaire camerounaise a vu le jour le 25 juin 1935 à Bikoka, une localité située dans le Sud Cameroun.

La Ligue de Football Professionnel du Cameroun fustige la mesure que la FECAFOOT a introduite dans l’architecture de ses textes, en fixant la limite d’âge du Président de la Ligue de Football Professionnel à 75 ans. L’instance pense que c’est une violation de dispositions de l’article 4.1 des statuts de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Cet article dispose que : « toute discrimination d’un pays, d’un individu pour des raisons de sexe, de naissance, de handicap, de religion ou autre statut, pour toute autre raison est strictement interdite, sous peine de suspension ou d’exclusion. »

Le Président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun invite l’ensemble des membres à rester calmes, à ne pas se laisser distraire et à poursuivre sereinement auprès du Secrétariat Général, leurs opérations d’engagement aux compétitions de la saison 2019/2020. Les organes de la LFPC travaillent actuellement en vue d’un démarrage imminent des compétitions. Le Général Pierre Semengue invite les partenaires de la Ligue à continuer la collaboration.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here