Cameroun : Fru Ndi rapté par des inconnus

0

Selon nos sources, des hommes armés non identifiés ont enlevé le leader du Social Democratic Front (SDF) le 28 juin 2019 dans sa résidence de Bamenda.

C’est la deuxième fois que le chairman se retrouve en captivité. D’après le récit de Jean Robert Wafo, des assaillants se sont introduits dans le domicile de l’opposant au régime de Yaoundé vers 15 heures 30 minutes. Alerté par le grabuge, John Fru Ndi est sorti rapidement pour s’enquérir de la situation. Les envahisseurs assimilés aux sécessionnistes sont partis avec le fondateur du SDF après avoir blessé un membre de sa garde rapprochée.

Cet enlèvement intervient après le rapt spectaculaire du 27 avril 2019. L’opposant historique avait été kidnappé et libéré quelques heures plus tard. Le Social Democratic Front a toujours montré son attachement à l’unité nationale. Ses militants sont farouchement opposés à la partition du Cameroun. Mais de temps en temps, leurs prises de position ne plaisent pas toujours à l’autorité centrale. La démarche du SDF est interprétée par les séparatistes comme de la félonie.

Pour l’instant, on a aucune nouvelle du chairman Fru Ndi. Sa famille craint beaucoup pour sa santé. En ce moment, le chef de file de l’opposition connaît des soucis sanitaires. L’inquiétude est profonde au sein de sa formation politique. Le kidnapping de John Fru Ndi remet au goût du jour, le problème de l’insécurité dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Il y a quelques semaines, le gouverneur Adolphe Lélé Lafrique a levé le couvre-feu dans sa région.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here