Cameroun : Zambo Amougou rend hommage au Général Asso’o

3

Le gendre salue la mémoire du poids lourd de l’Armée Camerounaise, après la douleur lancinante engendrée par la disparation.

L’oraison funèbre de Zambo Amougou Jean Marie

A Dieu Moustache !

Hommage solennel et témoignage de la vie et du travail du Général de Division Asso’o Emane Benoit un fang mot, fang ayong, mongo fang, mongo ekang, mongo messis, moustache, le sprinteur, le champion et plus affectueusement appelé papa benoit un anou un Bantou d’Afrique. Mon beau-père, père et grand-père.

1- Papa Benoit, ton gendre et fils Nasa vient en ce mémorable jour, ta pyramide te rendre un hommage solennel sans mélange et témoigner de ta vie et de ton travail jonché de tous les efforts et sacrifices sains depuis le jeune âge pour t’élever et relever les conditions d’existence de to hameau forestier du Sud Cameroun partageant la forêt d’éléphants et de dinosaures avec les autres Fang Bantou du Congo Brazzaville, du Gabon et de Guinée Equatoriale allant jusqu’au cap des aiguilles en Afrique du Sud. Notre  Père Emane Asso’o exerçait joyeusement son métier de tailleur.

2- Papa Benoit, avec ton caractère sévère et très autoritaire, tu incarnais en toi le courage, la persévérance, la joie et l’optimisme face à toutes les épreuves et haies de la course de la vie sur la terre des Bantu (des hommes) ou des Bot. Avec ton esprit d’adaptation et de flexibilité du roseau, tu as su déjouer les obstacles au succès en faisant montre de résilience. Papa Benoit, ton patronyme Benoit te seyait à merveille. Tu as toujours été un enfant, un père, un ami, un chef et un patriarche aimant et avisé qui invitait à l’exemplarité, à l’honneur et à la loyauté. Lors des rassemblements, tu n’hésitais pas à arranger la tenue d’un soldat dans les rangs. Toi, l’arrière grand père, le grand père et le papa gâteau, tu connaissais aussi bien les symptômes des maladies des enfants, les menus des repas, les listes des médecins et des cliniques. Tu conduisais les enfants, les petits enfants et leurs parents à l’hôpital,  une fois l’alerte donnée.

3- Ta passion et ton courage pour le développement durable de l’Afrique étaient débordants. Tu étais très respectueux de l’autorité traditionnelle, militaire et civile pour une harmonieuse coexistence de tous. Derrière la réputation fortement établie de grand chef vaillant d’armée sourcilleux, tu voilais tes ailes chaudes de papa poule très soucieux de la sécurité, de la santé et de l’avenir des tiens et de tes troupes que tu conduisais avec une mâle assurance de Moustache, Mongo Messis. Tu n’as pas hésité à publier un livre en 1992 avec pour titre, MESSAGE qui a produit une entropie dans ta carrière d’officier supérieur. Dans une réunion ici en forêt avec tous les hommes fangs de la contrée Nkol Essong et du fort d’Akwafum, le verdict du conclave a été que tu seras re-établi si tu es innocent. Les ancêtres avaient parlé. Le rendez vous du futur garde toujours son mystère d’une histoire passée. Ces instants nous ont resserré car vivant sous le même toit malgré les coutumes fang beti.

4- Papa Asso’o Emane Benoit, tu n’es pas mort, tu es vivant. Tu es parti au pays de l’au-delà, au pays des étoiles car toi même tu nous disais que tu portais un otitié (étoile) au front. Tu es parti au tombeau du soleil à l’or couchant dans le Noun la grande océane primordiale Noun pour y rejoindre les ancêtres défunts divinisés et qui ne nous quittent point.

Ce sont nos divinités galactiques ou communauté des sages à qui on fait appel depuis l’aube des temps chez les tribus ANOU noires depuis la source du Nil Blanc. Nos ancêtres Anou ont parcouru le monde depuis le pôle Sud-Est du continent africain pour le Nord -Est au Nord du Soudan (pays des noirs) et au sud de l’Egypte en Nubie pour le Proche Orient et pour passer ensuite par la région actuelle du Sud-ouest Cameroun et la frontière avec le Nigéria ; FOYER BERCEAU A DES BANTOUS D’AFRIQUE.
Je sais que tu vas intercéder nous tous les Fang Bot, Fang Ayong ou Fang Ba Ntu (des hommes) auprès d’Ekang, Nzmabe, Zamba ou Eyo’o : Dieu Créateur par la parole. Le patriarche Asso’o Emane va poursuivre sa mission avec les autres ancêtres de l’Afrique Berceau de l’humanité qui l’ont précédé pour nous protéger du mal et de la maltraitance.

5- Pour moi et tous ceux qui t’ont connu, tu demeures la personne têtière et lige non dévoyée par les malotrus. Tu étais d’une moralité et d’une probité irréprochable avec lesquelles tu gagnais l’adhésion des protégés, des parents, amis et connaissances. Feu Docteur Vétérinaire NZIÉ FELIX, un Fang Ngoumba, ton ami depuis ton grade de jeune capitaine et parrain de mon mariage le scandait.
Les fang, ékang, bantu et autres peuples et tribus reconnaissent tes qualités de dirigeant et de bon gestionnaire des hommes qui grouillaient autour de toi, comme chef cavalier d’armes ou personne symbole de tête. TU ES ZOMELOA.

6- Mon adoption par mon futur beau père Benoit Asso’o Emane s’est faite dès notre première rencontre en septembre 1983, alors qu’il officiait encore comme Colonel du Génie Militaire à Douala-Bassa. L’alibi de se rendre à ses bureaux du Génie Militaire était fondé sur le prétexte de lui remettre les courriers de ses enfants en France. C’était bien intentionnel d’affronter en essai les répliques d’une intrusion de rapt dans sa famille nucléaire. La réception avec mon ami d’enfance Monsieur Maze Maze Jean Pierre qui m’accompagnait à cette reconnaissance de terrain avait dépassé nos scénarii.
Le Colonel Asso’o Emane Benoit nous a accueilli dès les civilités comme ses jeunes enfants et cadres fang bene. L’histoire sage commençait. Il nous a félicités pour notre cursus. Très vite il nous a entretenus sur les défis de la nouvelle génération d’élites de faire décoller l’Afrique en Développement Humain Durable. La famille, brique angulaire fondatrice de la tribu, du clan et des unités sociétales constitutifs de l’Etat n’étaient pas en reste. Les cadres devaient jouer un rôle majeur après les pères de l’indépendance pour nous éloigner des républiques des malotrus et des prédateurs de toutes sortes.

La suite de l’affaire par nos rencontres de civilités, d’alliance et de demande de la liste des présents à la famille pour gagner la main de sa fille aînée AKOUMBA ASSO’O ARLETTE GEORGE s’est terminée par un beau mariage le 31 août 1985 ici même à Nkol Esssong. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’enfants et petit enfant Jacy Book Khephren.

7- Le comte

« Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir. Un prince dans un livre apprend mal son devoir. Et qu’a fait après tout ce grand nombre d’années, Que ne puisse égaler une de mes journées ? Si vous fûtes vaillant, je le suis aujourd’hui. Et ce bras du royaume est le plus ferme appui. Grenade et l’Aragon tremblent quand ce fer brille. Mon nom sert de rempart à toute la Castille. San moi, vous passeriez bientôt sous d’autres lois. Vous aurez bientôt vos ennemis pour rois. Chaque jour, chaque instant, pour rehausser ma gloire. Mets laurier sur laurier, victoire sur victoire. Le prince à mes côtés ferait dans les combats. L’essai de son courage à l’ombre de mon bras. Et pour répondre en hâte à son grand caractère. Il verrait. »

Maréchal Emane Benoît !

Ton modèle ancien d’éducation, de formation et de communication pour monter en capacités, connaissances, aptitudes ,attitude et altitude ,tu nous l’illustrait par l’acte 1,scène 3 de l’œuvre littéraire de” LE CID ” de Pierre Corneille mettant en spot Le Comte et Don Diègue citée précédemment.

Renommée.

“Le comte

Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir ; Un prince dans un livre apprend mal son devoir.”
Autres citations de nos veillées -“Don Rodrigue: A qui venge son père il n’est rien d’impossible.
Ton bras est invaincu, mais non invincible.

Le  comte

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Papa Benoit Asso’o Emane, Mon Général de Division, Moustache, Mongo Messis, Mongo Anou, Mongo Fang, Mongo Ekang, Mongo Bantu, tu étais un HOMME D’HONNEUR à la rigueur martiale, mais un homme dévoué.

8- Pendant les réunions familiales et les prières, tu nous invitais à nous transporter en esprit dans ton village d’ESSONG, nous y sommes avec tes idées bien matérialisées par cette cité futuriste en Célébration de père EMANE ASSO’O. Tu te retirais dans ta chambre nous laissant seuls au séjour tout en nous demandant de poursuivre la réunion en ton absence ; depuis le 17 janvier 2019 nous appliquons la leçon et ce jour nous déposons ton corps mortel pour le déposer dans ton mausolée pyramide dédié.

VA ET RETOURNE DANS LA GALAXIE DES ETIOLES AUPRES DE DIEU CREATEUR des hommes EKANG en son image pour l’adorer et le glorifier (Ekang). Veuillez vous lever et « youyoutez » pour un standing ovation, un essani de Vainqueur.

Par Monsieur Zambo Amougou Jean Marie dit NASA ; un Fang Nnanga Rabia, Beti Be Nnanga, Bendjo, Anou, Bantou d’Afrique.

 

ZAMBO AMOUGOU JEAN MARIE
email: zambonasa@gmail.com

 

Commentaires Facebook

3 COMMENTS

  1. I’m impressed, I have to say. Actually hardly ever do I encounter a weblog that’s each educative and entertaining, and let me inform you, you’ve gotten hit the nail on the head. Your concept is excellent; the problem is one thing that not enough individuals are speaking intelligently about. I’m very happy that I stumbled throughout this in my search for one thing regarding this.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here