Cameroun : Des morts au chantier de Lom Pangar

0

L’information est contenue dans une correspondance des travailleurs camerounais du chantier de Lom Pangar, adressée le 18 février 2019 au Délégué Régional de la Sécurité Sociale de l’Est, Magnus Monekosso.

Le chantier de construction du chantier du barrage de Lom Pangar en sa phase réservoir le 30 juin 2017, a connu une série de problèmes. On note le non paiement des indemnités de logement, des subventions de repas, la non prise en charge par CWE et la CNPS des cas résiduels d’accident de travail (les cas Nembot Ouambo et Hervé Abondo), la présence de 22 cas d’hépatite B et leur non prise en charge par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).

On signale aussi le cas des travailleurs ayant rendu l’âme sur le chantier à la suite d’un accident de travail. Notamment le conducteur d’engins lourds Patrice Désiré Ndinga décédé le 29 janvier 2016, Gabin Boukessong mort en 2015, Jonas Ngwa Ndam, Michel Kona et Daniel Wogombanze. Selon nos informations, les familles des disparus n’ont été indemnisées. Parmi les problèmes, on relève le non reversement des cotisations CNPS retenues sur les salaires de ces travailleurs CWE.

Sur ordre des travailleurs, des cotisations syndicales SYNDOPTRE ont été prélevées sur les salaires entre 2016 et 2017. Ces contributions retenues à la source par CWE n’ont jamais été reversées. D’après un défenseur des droits humains, la Convention 087 portant sur les libertés syndicales se trouve ainsi violée. Celui-ci poursuit en précisant que l’Etat du Cameroun encourt des sanctions au niveau de l’Organisation Internationale du Cameroun (OIT).

 

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here