Cameroun : Chantal Biya lauréate du Grand Prix Humanitaire de France

0

L’épouse du président de la République a été honorée le 9 avril 2016 au Sénat français par l’association “Le Grand Prix Humanitaire de France.”

Chantal Biya a reçu la médaille de Lauréate d’Or avec Cordon du Grand Prix Humanitaire de France. Le Grand Prix Humanitaire de France est une association d’entraide sociale, d’action morale, civique et de solidarité. Elle a été fondée le 18 Février 1892 à Paris sous le numéro 150.202 par des citoyens, pour des citoyens, qu’ils soient civils, militaires ou anciens combattants. Elle est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

A travers le prix décerné à madame Biya, l’association a tenu à honorer et récompenser une personne, qui par son engagement personnel et son élan de cœur sincère soutient, encourage et contribue aux côtés de son époux à soulager les populations de son pays. Non seulement via la fondation qui porte son nom, Fondation Chantal Biya mais apporte également son appui et sa caution à tous ceux qui la sollicite sans distinction aucune.

Nonobstant le fait que la charmante Chantal Biya soit aussi très célèbre à cause de sa garde-robe et ses coiffures inimitables, sa plus belle parure cependant est celle de son cœur comme l’a rappelé très simplement et avec insistance, la juriste Cécile Dumouamoua , Médaille Grand Prix Humanitaire de France, Présidente/Fondatrice de l’Association Intégration Juridique et Economique qui a parrainé la candidature de la Première Dame du Cameroun. Quelques noms des heureux bénéficiaires de ce prix dans le passé, on trouve : -S.A.S. La Princesse Grace de Monaco, le 27 décembre 1965 par le président Désiré Graves -S.A.R. La Princesse Diane de France duchesse de Wurttemberg, le 9 décembre 1990 par Monsieur Sauveur Pisciotto délégué du GPHF -Monsieur Bertrand Delanoe, Maire de Paris, le 9 mars 2002 par le président Jean Pollès -S.A.S. Le Prince souverain Albert II de Monaco le 6 Mars 2007 par le président Jean Pollès -S.A.R. Le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, le 11 avril 2008 par Monsieur Albert de Smet délégué du GPHF.

Étant absente pour des raisons d’agenda, c’est madame Cécile Dimouamoua en qualité de déléguée du GPHF qui reçoit cette distinction au nom de Chantal Biya.

Source : www.koaci.com

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here