Tchad : Le FACT à pied d’œuvre

0

Selon une dépêche de l’Agence France Presse (AFP), une nouvelle rébellion baptisée « Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad » (FACT) est née dans la ville de Tanoua au nord du Tchad.

La rébellion qui a vu le jour vendredi 8 avril 2016, est un mouvement politico-militaire ayant pour objectif «la réalisation des aspirations fondamentales du Peuple tchadien (…) la concrétisation de l’alternance politique». La dépêche de l’AFP du 08 avril 2016 indique que cette nouvelle rébellion est «une branche dissidente de l’ex-Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD), mouvement fondé par l’un des plus influents chefs rebelles, le général Mahamat Nouri».

Le Général Mahamat Nouri qui serait à Tanoua au nord du Tchad près de la frontière libyenne aurait confirmé à l’AFP qu’il a «fondé une base» dans cette localité avec un effectif de «1.500 hommes». Le FACT, « bien équipé » et « bien armé » a pour ambition de « faire de faire partir Idriss Deby » par « tous les moyens légitimes » même « jusqu’au conflit armé ». Le Général Mahamat Nouri avait mené des offensives à Ndjamena en 2008 qui avaient failli renverser le président Idriss Deby. «Notre but est de renverser le régime d’Idriss Deby. Nous avons l’ambition d’opérer un changement majeur de la vie politique du Tchad. Nous voulons apporter aux populations de notre pays, une nouvelle vision de la politique » avait-il dit dans une interview exclusive au quotidien Mutations du 05 février 2008.

Le FACT, « bien équipé » et « bien armé » a pour ambition de « faire de faire partir Idriss Deby » par « tous les moyens légitimes » même « jusqu’au conflit armé ». Le Général Mahamat Nouri avait mené des offensives à Ndjamena en 2008 qui avaient failli renverser le président Idriss Deby. «Notre but est de renverser le régime d’Idriss Deby. Nous avons l’ambition d’opérer un changement majeur de la vie politique du Tchad. Nous voulons apporter aux populations de notre pays, une nouvelle vision de la politique » avait-il dit dans une interview exclusive au quotidien Mutations du 05 février 2008.

Source : www.lejournaldutchad.com

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here