Cameroun : L’APDDH vient en aide aux déshérités

0

L’Association pour la Défense des Droits de l’Homme (APDDH) a tenu parole, en procédant le 01 septembre 2019 à la remise de dons aux enfants nécessiteux.

C’est par centaines que les enfants de tous les coins du Cameroun ont pris la Winners Chapel d’assaut. Depuis plusieurs années la remise des dons aux élèves, de la maternelle, du primaire et du secondaire est devenue une tradition. Toutes les couches sociales sans distinction étaient de la partie. Le cachet particulier de cette édition de la part de la présidente de cette association et par ailleurs « avocate des causes perdues » était le fait que les enfants qui n’étaient pas inscrits ont aussi bénéficié de la magnanimité de cette brave dame.

Elle a fait du soulagement des souffrances, un combat permanent pour les causes perdues. Plusieurs activités ont meublé la soirée des œuvres caritatives. C’est une joie immense qui se lisait sur les regards des parents et enfants qui voyaient alors en cet acte, un geste d’élan de solidarité de la présidente. Cette édition passée, la présidente lance déjà un appel aux uns et aux autres de se préparer pour l’édition future en s’inscrivant sur la liste officielle de l’association au numéro whatsapp 677494429, tout en précisant le nom, l’âge, le niveau d’étude (classe).

Quant à la couleur des prochaines éditions. « Malgré les moyens limités, nous nous battrons toujours pour que le nombre de bénéficiaires soit de plus en plus croissant. L’APDDH ira plus loin en accompagnant les enfants même pour leur inscription, à la limite des moyens disponibles. Nous disons toujours comme par le passé que c’est le début et la volonté qui comptent. Maintenant que ces enfants sont outillés pour une rentrée effective je vais trouver un peu de sommeil, car depuis le début de vacances, j’avais perdu le sommeil, » nous a confié Maitre Batang, avocate des causes perdues.

« Nous prions Dieu pour que l’accroissement de nos fonds propres, de nos cotisations, de la contribution des membres, des dons des individus généreux à savoir les commerçants à la sauvette, les fidèles dans nos congrégations, les pasteurs, les amis, nos proches relations, nos familles soit de plus en plus constant pour une plus grande réussite des futures éditions », a-t-elle conclu. En attendant que ces souhaits soient exaucés, les regards sont désormais tournés vers l’édition 2020.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here