Gabon : Un concours de poésie pour la Journée Mondiale de l’Eléphant

0

L’objectif recherché par Wildlife Conservation Society Gabon (WCS Gabon) est de « donner une voix à l’éléphant » en sensibilisant le public à la protection de la faune sauvage.

La Journée Mondiale de l’Eléphant se célèbre le 12 août de chaque année. L’histoire de WCS au Gabon a commencé en 1985, avec les premiers recensements des éléphants de forêt et du suivi d’un plan national d’évaluation des priorités de conservation. Ces travaux de recherche pionniers ont donné lieu à de remarquables résultats. Le Gabon est l’un des derniers bastions des éléphants de forêts (Loxodonta cyclotis) en Afrique Centrale.

Près de 50.000 éléphants vivent dans les vastes forêts gabonaises. Les derniers éléphants « gros-porteurs » de grandes défenses du Bassin du Congo, peuvent encore être vus au Bai de Langoué dans le Parc National d’Ivindo. C’est donc une des espèces phares sur laquelle Wildlife Conservation Society Gabon concentre ses efforts afin de lutter contre les menaces de braconnage. Les extinctions locales de l’éléphant de forêt, signifie la perte « des jardiniers de la forêt ».

Les jardins sont à l’origine de la formation et de l’ingénierie de l’écosystème de la forêt elle-même. Ils sont essentiels pour la dispersion des graines et la germination des espèces d’arbres de canopée, et ils peuvent même créer et maintenir des clairières de forêt appelées baies. Le 12 août 2019, marquant officiellement la Journée Mondiale de l’Eléphant, WCS Gabon a le plaisir de partager le poème du lauréat du concours.

Ici barrit la larme de ma souffrance.
Mes ivoires affutés, des bijoux adulés.
J’ai encore en mémoire mes souvenirs d’enfance,
Moi le puissant de la forêt, craint et respecté.
Je ne suis plus si cher à leur cœur
C’est ma chair qu’ils veulent déguster.
Je ne fais plus si peur à ces chasseurs
Voilà des années que j’ai été trompé.

Ô vous, Hommes insensés
Pourquoi tant de méchanceté ?
Ô vous Hommes insensibles
Pourquoi tant de cupidité ?
A nos vies écorchées
A nos défenses désossées
A nos pattes brisées
A nos tripes plombées.
Bientôt, nos traces seront effacées
Demain, nous hanterons vos passés…
Ce soir résonne la voix de quelques rescapés
Vous paierez pour vos actes manqués.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here