Mozambique : La RENAMO et le FRELIMO choisissent la paix

0

La Résistance nationale du Mozambique (RENAMO), un parti de l’opposition et le Front de Libération du Mozambique (FRELIMO) sont parvenues le 06 août 2019 à la signature d’un accord de paix.

D’après le Conseiller Fédéral Ignazio Cassis, le 06 août 2019 est une date à retenir dans l’histoire du Mozambique. L’accord de paix constitue la pierre angulaire de la stabilité du pays du Président Filipe Jacinto Nyusi et, par conséquent, de toute la région d’Afrique Australe. La Suisse a pu, une fois de plus, fournir une précieuse contribution en mettant sa neutralité, ses bons offices et l’engagement de ses diplomates au service de la paix.

Lors de la reprise du conflit interne armé en 2013, la Suisse a proposé ses bons offices au Mozambique. A la demande de Filipe Jacinto Nyusi et du chef de l’opposition Afonso Dhlakama, elle a pris les rênes du groupe de contact international qui accompagnait le dialogue entre les deux parties. Le processus de paix soutenu par la Suisse a permis d’établir une trêve temporaire à partir de décembre 2016, suivie au mois de mai 2017 de la première trêve de durée indéterminée.

Elle a été décidée par les deux parties depuis 2013. La trêve désormais pérennisée par l’accord de paix. En réponse à l’engagement de la Suisse, le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) António Guterres a nommé le 08 juillet 2019 l’Ambassadeur de Suisse à Maputo, Mirko Manzoni, au poste d’envoyé personnel pour le Mozambique. De l’avis d’Ignacio Cassis, cette nomination met en évidence le rôle actif joué par la Suisse dans le processus de paix.

Elle rend également hommage au courage de l’ambassadeur et de l’engagement de longue date de son pays au sein de l’ONU. Lors des entretiens avec le président mozambicain et son homologue José Condungua António Pacheco dans le cadre de la cérémonie, le chef du Département Fédéral des Affaires Etrangères (DFAE) a assuré ses interlocuteurs que la Suisse continuera de soutenir le processus de paix et le développement du pays.

Commentaires Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here